L’application de rencontre lance un petit programme insolite pour faire « matcher » ses jeunes utilisateurs avec un candidat à la primaire de gauche.

C’est bien connu, les relations entre les jeunes et la politique ne sont pas au beau fixe. Selon un récent sondage, 99 % des 18-34 ans pensent que les hommes politiques sont corrompus. Rien que ça. 

« Swipe les primaires »

Face à leur manque de connaissance en matière de politique, une application bien connue des jeunes se propose de les aider à choisir le candidat à la primaire de gauche, en lançant un petit programme intitulé « Swipe les primaires »

Le principe est simple : lors d’une visite sur Tinder, les utilisateurs auront la possibilité, entre deux matchs, de participer au petit jeu de huit questions. « Dépénaliser le canabis ? », « sortir du nucléaire ? », « augmenter le temps de travail ? » et d’autres questions basiques sur les programmes des candidats sont soumises au visiteur, qui « swipe » alors vers la réponse qui lui convient le mieux. A la fin du test, il récoltera un match avec l’un des candidats à la primaire de la gauche

Si ce système présente des limites évidentes, il permet toutefois d’intéresser les jeunes à la politique, et de leur donner une idée du candidat qui représentera le mieux leurs pensées lors de la primaire.

Sur Tinder, NKM aurait gagné la primaire de la droite

Cette opération n’est pas une première, puis la célèbre application de rencontre l’avait déjà lancée pour la primaire de la droite et du centre, en novembre 2016. Bien qu’on ne connaisse pas le nombre exact de participants, on sait qu’à l’époque, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui avait récolté le plus de matchs (40 %), devant Alain Juppé (21 %) et Nicolas Sarkozy (19 %). Le vainqueur de la primaire, François Fillon, avait récolté les faveurs de 12 % des participants seulement. 

Ce même dispositif a aussi été utilisé à l’étranger, pour l’élection présidentielle aux Etats-Unis et le Brexit au Royaume-Uni.