Le Point a essayé de savoir qu'elles étaient les expressions préférées des Français. L'hebdomadaire s'est également intéressé à celles qu'ils jugent comme les plus drôles et les plus énervantes ! Petit florilège.

Voir midi à sa porte, prendre des vessies pour des lanternes, crier au loup... La langue française regorge d'expressions idiomatiques, et nous en utilisons chaque jour, parfois sans même nous en apercevoir ! L'hebdomadaire Le Point s'est justement intéressé à ces expressions, et publie, dans un hors-série à paraître, un sondage exclusif* sur les expressions favorites des Français.

Des plus drôles aux plus stupides

Le journal ne s'est pas contenté de chercher quelles étaient les expressions préférées des Français. Il s'est également attelé à débusquer les expressions jugées drôles ou stupides ! Ainsi, "donner de la confiture aux cochons" est considérée comme l'expression la plus drôle pour 19 % des Français. "Mentir comme un arracheur de dents" et "être le dindon de la farce" sont également jugées cocasses et complètent le podium...

En revanche, les Français ne rient pas avec l'expression "rire comme une baleine", ni même avec "mener une vie de bâtons de chaises" ou "l'argent ne fait pas le bonheur". Des expressions jugées stupides par une majorité des sondés.

Les expressions, des produits de leur époque

Les Français n'aiment pas "jeter de l'argent par les fenêtres". Crise économique oblige, cette expression est jugée comme étant "la plus énervante" ! Car les époques influent grandement sur l'utilisation d'expressions. D'ailleurs, les Français se sont également exprimés sur les expressions considérées comme étant les plus désuètes. En tête du classement : "courir le guilledou", "avoir le béguin pour quelqu'un" et "faire le Jacques".

En revanche, le vintage est à la mode, et certaines expressions devraient revenir au goût du jour, selon les Français. Ces derniers considèrent en effet que "comme on fait son lit, on se couche" devrait redevenir populaire !

Podium des expressions préférées des Français

  1. "Les chiens ne font pas des chats" (32 %)
  2. "Ne pas être sorti de l'auberge" (20 %)
  3. "Donner de la confiture aux cochons" (16 %), ex-æquo avec "se faire l'avocat du Diable"

*Sondage réalisé par Mediaprism en janvier, auprès d'un échantillon représentatif de 1 001 personnes de la population française.