Selon une étude réalisée auprès d’étudiants belges, l’utilisation intensive du smartphone en cours aurait des résultats négatifs sur les notes.

Si vous aussi, dans les amphis, vous avez du mal à ne pas regarder votre smartphone toutes les cinq minutes, vous devriez songer à passer quelques temps en mode avion. En effet, selon une étude belge, plus on consulte son écran pendant les cours, plus les résultats aux examens sont mauvais.

Entre 3 et 5 consultations de smartphone par cours

Des chercheurs ont interrogé 696 étudiants afin de déterminer leur fréquence d’utilisation du smartphone pour neuf activités courantes (consultation de mails, recherche d’information, etc.) et ces réponses ont été comparées aux résultats des examens de janvier 2017. 

Les résultats sont clairs : les étudiants ayant un usage du smartphone plus fréquent que la moyenne ont 1,1 point de moins (sur 20) que ceux ayant une utilisation moins intense. De même, le groupe le plus connecté à l’écran a réussi 60,6 % de ses examens, contre 68,9 % pour le second groupe. 

En moyenne, les jeunes sondés disent consulter leur smartphone entre trois et cinq fois par cours. Mais pour quelle utilisation ? Selon les auteurs de l’études, il n’est pas utilisé comme outil pédagogique.

Outil de divertissement

« Des recherches antérieures ont montré que les étudiants considèrent leur smartphone davantage comme une source de divertissement plutôt que comme un outil de travail, explique au site belge RTBF Simon Amez, co-auteur de l’étude. Le désir d’utiliser son smartphone pour ne rien manquer de ce qui passe en ligne et interagir avec tout le monde mène en outre à un manque de concentration dans ses études. »

Le second auteur, Stijn Baert, rappelle que l’outil en lui-même, sans prendre nécessairement en compte son utilisation, représente des risques car l’écran nuit à la qualité du sommeil, qui joue pourtant un rôle primordial dans la réussite scolaire.