Le "diplôme européen d'études supérieures" ou DEES est présenté par les établissements qui le proposent comme un diplôme "de niveau bac+3" ou "licence" qui se prépare en un an. Délivré par la Fédération européenne des écoles (FEDE), il se décline dans de nombreuses spécialités : assistant de gestion RH, communication, marketing, tourisme-hôtellerie, journalisme...

Accessible avec un bac+2, le DEES intéressera le plus souvent des élèves de BTS et (dans une moindre mesure ceux de DUT) désirant poursuivre leurs études par une spécialisation, au même titre qu'une licence professionnelle. Mais qu'est-ce que le DEES ? Quels établissements le proposent ?

Qu'est-ce que la FEDE ?

Il faut dans un premier temps s'arrêter sur l'organisme à l'origine de ces diplômes : la Fédération européenne des écoles (FEDE). Celle-ci se présente sur son site comme une association rassemblant des établissements d'enseignements et des universités indépendants situés dans les pays du Conseil de l'Europe. La FEDE se fixe pour objectif de « développer l'acquisition d'une culture et d'un savoir européens, et permettre aux établissements indépendants de s'insérer dans un cadre institutionnel ».

La FEDE développe les référentiels des DEES, organise le passage des examens et délivre les diplômes. Elle propose également un diplôme "prépa" sanctionnant les deux ans précédant le DEES et plusieurs Master européens.

Quels contenus ?

Les diplômes de la FEDE sont encadrés par des référentiels et des épreuves élaborés par l'association. Chacun de ces diplômes comprend des épreuves communes de culture et de citoyenneté européenne, réparties en trois thématiques :

  • "le management interculturel et les RH",
  • "la construction européenne, ses institutions dans le cadre international",
  • "l'Europe, unicité des valeurs, diversité culturelle".

En dehors de ces épreuves, et d'une langue vivante européenne, les examens portent sur des techniques professionnelles propres à chaque spécialité.

Dans quelles structures ?

Seuls les écoles membres de la FEDE peuvent présenter leurs élèves aux épreuves, précise l'association. Soit "plus de 580 établissements d'enseignement indépendants en France, en Europe et dans d'autres pays", informe son site internet.

Un examen détaillé de l'annuaire des écoles membres de la FEDE permet néanmoins de s'apercevoir que l'adhésion a séduit majoritairement des établissements français. Ainsi sur tous les membres revendiqués, plus de 300 sont situés dans l'Hexagone, pour la plupart de petits établissements de formation privés, implantés localement.

Dernière mise à jour : 17 mars 2015