Alors qu’il s’adressait jusqu’à maintenant aux étudiants postbac, pour lesquels la prochaine date a été fixée au 25 janvier 2020, le concours d’entrée regroupant 16 écoles d’ingénieurs a décidé de s’ouvrir à de nouveaux candidats, en lançant trois nouvelles voies d’admission ; « concours rentrée décalée », « concours bac +1 » et « concours CPGE ».
 


Trois voies pour trois nouveaux profils de candidats

Cette première voie, « concours rentrée décalée », s’adresse aux bacheliers de l’année des filières S, STI2D, STL et ES option maths. Ils pourront candidater à partir du mois prochain (de novembre à février exactement), pour une entrée entre janvier et mars 2020. Dix écoles sont concernées, parmi lesquelles l’EBI, Efrei Paris, l’ESEO ou 3iL, avec 267 places. Dix-huit programmes sont disponibles en rentrée décalée postbac.

La deuxième voie, le « concours bac+1 », est idéale pour une réorientation à la suite de la validation d’une première année d’études scientifiques (BTS, DUT, licence scientifique ou école d’ingénieurs, PACES…). La période de candidature s’ouvre en janvier pour se finir en juin prochain. Douze des seize écoles du concours sont concernées, pour 269 places.

La troisième et dernière nouvelle voie d’admission, c’est le « concours CPGE ». Destinée aux étudiants en cours de validation d’une deuxième année de classe préparatoire scientifique en filières MP, PC, PSI, cette inscription se fera uniquement sur le site de la SCEI (Service de Concours Ecoles d’Ingénieurs). Car cette dernière voie a été créée selon les modalités de la banque d’épreuves "CCINP / e3a-Polytech". Dès décembre (et jusqu’à fin janvier), elle offrira 732 places dans 13 écoles, parmi lesquelles l’Efrei Paris, l’Esiee (Paris et Amiens), l’Esaip, l’Eseo et les écoles du réseau Isen (Lille, ouest, Méditerranée).

A savoir ; ces trois nouvelles filières font l’objet d’une inscription dans un guichet unique, et ce, moyennant le même coût que le concours postbac (soit 120 euros pour les bac S et 50 euros pour les autres bac).
 


Un concours en pleine croissance

L’une des volontés affichées des dirigeants de Puissance Alpha, c’est d’augmenter tant le nombre que la qualité des candidats. Ainsi, en 2020, le concours offrira 4.500 places, toutes filières confondues, contre un peu moins de 3.000 candidats intégrés en 2019 dans l’une des 16 écoles.

En 2020, huit nouveaux programmes rejoindront l’offre qui en comptait jusqu'à maintenant 50.