Malala Yousafzaï, jeune pakistanaise de 17 ans luttant en faveur de l'éducation des filles dans le monde, vient de recevoir le prix Nobel de la paix. Elle partage la récompense avec Kailash Satyarthi, un indien de 60 ans, activiste du droit des enfants.

Ils luttent pour la jeunesse et pour l'éducation. Malala Yousafzaï et Kailash Satyarthi ont tous les deux reçus le prix Nobel de la paix 2014. Après l'Union européenne (2012) et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), le prix Nobel de la paix revient de nouveau à une (ou plutôt deux) personne physique.

Malala, plus jeune prix Nobel de la paix

Lorsqu'elle a reçu le prix Nobel de la paix, vendredi 10 octobre, Malala Yousafzaï était à l'école, « comme d'habitude », explique-t-elle. Fin 2012, cette jeune pakistanaise était gravement blessée d'une balle dans la tête par des talibans, en raison d'une campagne qu'elle menait en faveur de la scolarisation des jeunes filles dans son pays. A l'époque, cette nouvelle a suscité une grande compassion de la part des médias internationaux. Depuis, la jeune fille est toujours menacée de mort, raison qui la pousse à vivre en Angleterre, à Birmingham.

A seulement 17 ans, elle devient la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix. Elle avait déjà reçu le prix Sakharov pour les droits de l'homme au Parlement européen, le Simone de Beauvoir français ou encore le prix international de la Paix des enfants néerlandais. Lors d'une conférence de presse donnée à Birmingham vendredi, Malala a déclaré : « le prix que j'ai reçu est décerné à tous les enfants dont la voix doit être entendue, ils ont des droits ». Une fierté pour le Premier ministre Nawaz Sharif qui l'a rapidement félicité : « Malala est la fierté du Pakistan ».

Kailash Satyarthi, activiste contre l'exploitation des enfants

Pour sa part, Kailash Satyarthi a « dirigé diverses formes de contestation et de manifestations, toutes pacifiques, contre la grave exploitation des enfants à des fins de profits financiers », rappelle le comité du Nobel de la paix. Il s'inscrit « dans la tradition de Gandhi ».

« Je remercie le comité Nobel pour cette reconnaissance de la détresse de millions d'enfants qui souffrent », a souligné Kailash Satyarthi. Le comité explique avoir accordé une importance particulière à récompenser en même temps un hindou et une musulmane. Leur prix leur sera remis à Oslo le 10 décembre.