Le candidat de la France Insoumise a récolté 30 % des suffrages des 18-24 ans.

Si seuls les 18-24 ans avaient voté, le second tour de l’élection présidentielle opposerait Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen. Le candidat de la France Insoumise arrive en tête du premier tour, avec 30 % des suffrages. Il devance Marine Le Pen (21 %) et Emmanuel Macron (18 %). Ce sont les résultats d’une étude menée auprès de 4 700 personnes par Ipsos.

© IPSOS-SOPRA-STERIA © IPSOS-SOPRA-STERIA

Les jeunes plus à gauche que la moyenne nationale

Chez les principaux candidats, seule Marine Le Pen réalise un score similaire chez les 18-24 ans que sa moyenne nationale (21,3 %). La jeune génération a été plus séduite que ses aînés par le discours de Jean-Luc Mélenchon (30 % contre 19,6 % de moyenne nationale), mais aussi par celui de Benoît Hamon (10 % contre 6,4 %). 

A l’inverse, Emmanuel Macron n’a pas les faveurs des jeunes. Il récolte 18 % des suffrages exprimés par les moins de 25 ans, contre 24 % au niveau national. Mais la fracture la plus forte est faite avec François Fillon, choisi par 9 % des 18-24 ans, contre 20 % des Français de tous âges. 

Fillon séduit les plus âgés

François Fillon réalise d’ailleurs des scores plutôt faibles dans toutes les catégories d’âges, exceptés les 60-69 ans (27 %) et les plus de 70 ans (45 %). Si Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont séduit en majorité les étudiants, Emmanuel Macron a été le premier choix des jeunes professionnels, puisqu’il récolte 28 % des voix des 25-34 ans, devant Le Pen et Mélenchon, avec 24 % chacun.

A noter que la présidente du Front National réalise ses scores les plus faibles chez les plus âgés : 19 % chez les 60-69 ans et 10 % chez les plus de 70 ans.