Les classes préparatoires littéraires et artistiques sont divisées en cinq types de cursus. Ces derniers s'adressent à différentes personnalités, il s'agit donc de faire le bon choix.

Ces formations dédiées à la littérature et à l'art sont évidemment destinées aux élèves passionnés par ces domaines. Mais il faut savoir que chaque classe préparatoire met aussi l'accent sur la culture générale, les capacités d'analyse et de synthèse.

Les classes préparatoires ENS Lettres

Ces classes préparatoires sont les plus littéraires de toutes. Elles accueillent principalement des bacheliers de série L, mais également des élèves sortants des filières ES et S avec des capacités prononcées en littérature.

Les étudiants suivent alors une première année d'hypokhâgne commune, puis se répartissent en deuxième année : soit dans les classes Ulm, qui sont réservées aux étudiants ayant étudié le latin ou le grec en première année ; soit dans les classes « khâgne » Lyon, où les étudiants ne sont pas obligés de suivre des cours de langues anciennes.

Les classes Ulm préparent notamment au concours de l'ENS Ulm Lettres, et ouvre aussi l'accès à l'Ecole des chartes, via le concours B (sans latin). De leur côté, les classes « Khâgne » Lyon préparent aux concours de l'ENS Lyon et Cachan. Cette CPGE ouvre également les portes des concours des Instituts d'Etudes Politiques (IEP) et des écoles de commerce.

Les classes préparatoires ENS Lettres et sciences sociales

Ces prépas sont également très littéraires, mais avec une touche de mathématiques. Les bacheliers titulaires d'un bac S ou ES sont donc majoritaires. Toutefois, les littéraires ne sont pas exclus s'ils bénéficient d'un bon niveau en maths.

Les enseignements dispensés au cours de ces deux années sont très diversifiés, avec au programme de l'économie, des sciences sociales, des mathématiques... Mais il y a également, bien entendu, un socle commun comprenant de l'histoire-géographie, de la philosophie, des langues, et du français.

Ces formations préparent aux concours "Sciences Sociales" des Ecoles Normales Supérieures Ulm et Cachan, et ouvrent également les portes de l'ENS Lyon, de l'Ecole nationale de la Statistique et de l'Administration Economique (ENSAE), et de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Analyse de l'Information (ENSAI). Les élèves de CPGE peuvent également espérer intégrer une école de commerce ou un IEP.

Les classes préparatoires à l'Ecole nationale des chartes

Ces classes prépas s'adressent tout particulièrement aux latinistes de haut niveau, en général des élèves sortant d'un bac littéraire. Mais tous les bacheliers généraux passionnés d'histoire y sont les bienvenus. Les matières importantes au programme sont l'histoire, le latin, le français et une langue vivante au choix (allemand, anglais ou espagnol).

Ces classes préparent au concours A de l'Ecole nationale des chartes, qui forme des cadres responsables de la conservation du patrimoine national, des archivistes paléographes, des conservateurs de bibliothèques, ou encore des chercheurs. Pas étonnant que l'histoire y ait donc une importance capitale.

Les élèves de cette prépa peuvent également intégrer l'université en cursus licence ou l'école du Louvre (1er cycle) en vue d'y préparer le concours de l'INP (institut national du patrimoine), qui forme les conservateurs du patrimoine.

Les classes préparatoires à Saint-Cyr

Ces formations, à forte dominante littéraire, sont ouvertes aux bacheliers L qui souhaitent intégrer l'ESM (École spéciale militaire) Saint-Cyr. Les titulaires d'un bac S ou ES peuvent prétendre y accéder s'ils disposent de solides qualités littéraires. Vous ne devez l'envisager que si vous avez le projet de rentrer dans l'armée.

Car ces classes prépas préparent, en deux ans, exclusivement au concours d'entrée à l'ESM Saint-Cyr, option lettres et sciences humaines, qui forme les officiers de l'armée de terre.

Les matières au programme sont le français, l'histoire, les mathématiques, l'éducation physique et sportive (EPS) et la PMS (préparation militaire supérieure). En général, le taux de réussite à ce concours est plus élevé qu'à ceux des différentes Ecoles Normales Supérieures...

La prépa arts & design

Ces classes prépas artistiques s'adressent tout particulièrement aux titulaires d'un bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués), qui représentent 40 % des effectifs. Mais les bacheliers issus d'une filière générale ne sont pas exclus, à condition qu'ils aient suivi un enseignement en arts plastiques en terminale ou qu'ils soient passés par une classe de mise à niveau en arts appliqués (MANAA).

Contrairement aux modes de sélection plutôt traditionnels des autres classes prépas, pour être admis dans ces cursus, il faut notamment présenter à un jury un dossier de travaux personnels d'expression plastique.

Ces prépas forment des professionnels du domaine artistique, qui souhaitent transmettre leur passion. Les étudiants deviennent ainsi très souvent professeurs de dessin ou de l'enseignement scolaire. Elles préparent au concours d'entrée à l'ENS Cachan section C (arts et création industrielle).

Dernière mise à jour : 17 juillet 2015