Depuis une cinquantaine d'années, le secteur de la plasturgie ne cesse d'évoluer. Ce matériau innovant dans tous les secteurs se retrouve dans la vie quotidienne. La matière plastique est au cœur d'une industrie essentielle en France. La preuve en cinq chiffres.

6e rang mondial pour la plasturgie française

Avec plus de 3 500 entreprises investies dans le secteur  et un chiffre d'affaire de près de 30 milliards d'euros, la plasturgie française se hisse au sixième rang de la production mondiale.

Représentant 4 % du chiffre d'affaire mondial, elle est l'une des plus fortes industries plasturgistes au monde, derrière ses principaux concurrents (Allemagne, Chine, USA, Japon et Italie).

10 % de recrutement en plus entre 2014 et 2015

Selon l'enquête Besoins en Main-d'œuvre (BMO) menée par Pôle Emploi, une progression de 10 % du taux de recrutement est à prévoir pour l'année 2014/2015. Les entreprises de plasturgie offrent un large choix de métiers et recrutent des diplômés de niveau CAP au niveau master.

En 2013, plus de 3 000 jeunes suivaient une formation en plasturgie que ce soit en CAP, en BTS, en licence, en master ou en école d'ingénieurs. De même plus de 700 apprentis sont formés par an en alternance.

A cela, il faut ajouter un taux de réussite aux examens de 85 % en formation initiale. Cela permet aux diplômés de bénéficier d'un très bon taux d'insertion en fin d'études. D'autant plus que les entreprises du secteur de la plasturgie encouragent l'innovation.

30 % des salariés du secteur sont des femmes

Selon la DADS (Déclaration Annuelle de Données Sociales), le taux de femmes dans l'industrie plastique est d'environ 30 %. Un chiffre qui augmente d'année en année et qui fait de la plasturgie un secteur relativement mixte.

La présence des femmes n'est toutefois pas homogène dans tous les secteurs d'activité. Ces dernières sont principalement présentes dans le domaine « fabrication de produits de consommation courante », ainsi que dans les secteurs « fabrication d‘emballages » et « fabrication de pièces techniques ».

4,47 millions de tonnes de plastique créées en France

En 2013 la production mondiale de plastique a quasiment atteint les 300 millions de tonnes (une augmentation de près de 4 %). D'après PlasticsEurope, une association professionnelle européenne basée à Bruxelles qui représente les 28 états membres de l'Union Européenne, les quelque 200 entreprises françaises ont produit à elles seules 4,47 millions de tonnes de plastique.

Pour l'année 2014, les prévisions sont à la hausse : la France devrait enregistrer une amélioration de ses niveaux de production de + 2,5 %. En se concentrant sur les matières plastiques de spécialité, elle parvient à concurrencer les autres pays européens dont  l'Italie et l'Allemagne.

A cela s'ajoute le fait que la France est le premier pays au monde en termes de chiffre d'affaires dégagé par tonne de matière plastique consommée (environ 6 500 €/t). En effet, contrairement à d'autres pays comme la Chine ou le Japon, la plasturgie française est orientée davantage vers des productions à haute valeur ajoutée.

L'industrie plastique est donc en bonne santé et peut continuer à recruter.

20 % des déchets plastiques recyclés

De nombreux types de plastiques peuvent être recyclés. Actuellement, la France présente un taux de recyclage moyen d'environ 20 % mais ce chiffre est en passe d'augmenter considérablement. La Commission européenne a en effet présenté le 2 juillet 2014, des propositions pour passer d'une économie linéaire (« extraire-fabriquer-utiliser-jeter ») à une économie circulaire où les déchets seraient des ressources à part entière.

Dans ce cadre, l'industrie de la plasturgie s'est fixé comme objectif la valorisation à 100 % des déchets plastiques à l'horizon 2020. Un moyen d'œuvrer pour une réduction des incidences des déchets sur l'environnement, de leurs émissions de gaz à effet de serre, mais aussi une hausse de la compétitivité et de la création d'emplois.