De la nécessité de bien connaître le milieu vers lequel vous souhaitez vous diriger à l'obligation de se rendre aux journées portes ouvertures de l'établissement visé, Orientations vous dévoile quelques secrets permettant de maximiser ses chances de réussite lors d'une réorientation.

Se réorienter en cours d'année Se réorienter en cours d'année
De nombreux établissements
proposent des rentrées décalées.

Chaque année, des centaines d'étudiants décident de se réorienter dès la fin du premier semestre, aussi bien en école de commerce, d'ingénieurs, en université...

Si cette possibilité est de plus en plus connue et utilisée des jeunes, encore faut-il profiter au mieux de ces rentrées décalées fixées en janvier, en février ou en mars suivant les établissements. Car se réorienter en milieu d'année ne rime pas forcément avec succès au final !

Pallier l'échec en se confrontant à la réalité

Ainsi, après avoir bien réfléchi aux raisons de son échec initial et s'être renseigné sur les réorientations possibles dès lors, il faut passer à l'action. "Certains établissements proposent des journées d'immersion pour 'toucher du doigt' la réalité des cours, mais aussi l'ambiance et l'esprit qui règnent au sein d'un cursus. C'est une opportunité extraordinaire de se projeter dans une formation, et ainsi de mesurer sa motivation et ses capacités à la suivre", souligne Benoit Anger, ex-directeur de la communication de France Business School (FBS) et actuel directeur développement et marketing des Admissions de Skema Business School.

"Il est aussi conseillé d'aller rencontrer des professionnels issus d'une formation, et de discuter avec eux de leur quotidien, de ce qui est intéressant dans leur métier et de ce qui l'est moins", ajoute le responsable de l'école de commerce.

Un conseil confirmé par Magali Bonavia, directrice de l'Institut Européen de Journalisme (IEJ). "Je conseille vivement de rencontrer des professionnels du métier ciblé, ne serait-ce que pour découvrir l'envers du décor et d'être sûr de son choix. Il faut également prendre son temps, et ne pas se mettre trop de pression : l'idée n'est pas de réitérer, mais de pallier l'échec", explique-t-elle.

Déterminer son projet professionnel

Un autre secret pour bien se réorienter réside dans la nécessité de bien se gérer. "Il faut se prendre en charge ! La réorientation concerne des étudiants désormais expérimentés, et non des élèves venant de lycée. Par ailleurs, s'il y a réorientation, c'est qu'il y a eu un souci quelque part : il est conseillé par conséquent d'aller voir une aide personnelle et de réaliser des entretiens. Cela existe dans tous les établissements, mais les étudiants ne les sollicitent pas forcément...", met en avant Bernard Quinio, vice-président délégué à la formation tout au long de la vie de l'Université Paris X Nanterre.

"Le véritable secret est de bien comprendre et de déterminer son projet professionnel : ceux qui réussissent bien à l'école sont souvent les étudiants ayant un projet établi et réaliste ! Il faut également tenir compte de sa méthode de travail", affirme de son côté Catherine Forveille, directrice de la communication de l'Estaca.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2014