Suite à cet incident, l’épreuve de l’université de Nantes a dû être annulée et reportée au 14 janvier.

Mardi 3 janvier, 530 étudiants en première année de lettres modernes et de langues (anglais, allemand, espagnol et italien) de l’université de Nantes ont eu une belle surprise en découvrant leurs sujets de partiels. Car il s’agissait en fait… des corrigés. 

« On s’est assis dans la salle et on nous a dit que l’épreuve était annulée, commente un étudiant à France Bleu Loire Océan. Quand on a regardé les feuilles, on a vu que les corrigés avaient été imprimés à la place des sujets. » Pas de quoi annuler toute l’après-midi de partiel, puisque la partie traduction de l’épreuve s’est tenue normalement. Les élèves ont été convoqués le 14 janvier pour repasser la partie annulée. 

Une autre épreuve annulée

Ce n’est pas la seule épreuve à avoir été annulée. Les étudiants en master de Chinois ont connu la même aventure, après avoir découvert que les sujets étaient ceux d’une autre matière. L’université de Nantes, qui organise plus de 800 épreuves lors de ces partiels de milieu d’année, mène une enquête interne pour connaître l’origine du problème.