Après les premières réponses, près de 29 000 jeunes, soit 3,4 % des candidats, n’ont reçu que des réponses négatives. Mais des recours existent pour trouver une place dans l’enseignement supérieur en 2018.

Après la première salve de réponses, envoyées le 22 mai, quelques 29 000 candidats n’ont reçu que des réponses négatives à leurs demandes d’affectation. Mais selon les promesses de Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur, chaque étudiant devrait avoir sa place dans le supérieur à la rentrée universitaire 2018. Pour les recalés, plusieurs recours existent donc. 

Saisir la commission d’accès à l’enseignement supérieur

Mardi soir, les 29 000 candidats recalés ont tous reçu un email leur expliquant comment saisir la commission d’accès à l’enseignement supérieur. Dans chaque académie, une commission de ce type a été créée, dans le but de trouver une place à chaque candidat qui n’aurait pas été accepté dans ses vœux

La saisie de la commission se fait directement via Parcoursup. Une fois saisie, elle aura accès aux dossiers des refusés et connaîtra le vœu de préférence qu’ils ont renseigné lors de la formulation des vœux. La commission contactera directement ces candidats pour parler avec eux des options qu’ils ont devant eux et leur proposer une ou plusieurs formations, toujours via Parcoursup. 

S’inscrire en phase complémentaire

Comme APB avant lui, Parcoursup ouvrira une phase complémentaire, le 26 juin prochain. Lors de celle-ci, les formations dans lesquelles il reste des places seront répertoriées et proposées aux candidats n’ayant pas encore d’affectation. 

Demander le réexamen du dossier

Dans certains cas, les candidats peuvent demander le réexamen de leur dossier. Pour cela, ces candidats doivent justifier de « circonstances exceptionnelles », telles que l’état de santé, une situation de handicap ou le statut de sportif de haut niveau. 

Dans ce cas, des pièces justificatives sont à fournir au recteur ou au médecin de l’académie. La commission examinera alors la demande et le dossier du candidat. S’ils sont recevables, il recevra alors une ou plusieurs propositions. 

S’inscrire hors Parcoursup

En 2018, environ 20 % des places de l’enseignement supérieures en France ne sont pas affectées via Parcoursup. En cas de réponses négatives, les candidats peuvent alors se tourner vers ces formations. S’il est trop tard pour les établissements qui recrutent sur concours (écoles de commerce post-bac, etc.), plusieurs écoles disposent encore de places. Des rentrées décalées sont également possible, avec des admissions qui se tiennent pendant l’automne.