Aujourd’hui à 18 heures, les 810 000 candidats à Parcoursup recevront les premières réponses de la plateforme. Parmi eux, entre 380 000 et 410 000 pourraient être au mieux « en attente » dans une ou plusieurs formations. Si vous êtes dans ce cas,  voici ce que vous pouvez faire.

C’est aujourd’hui, vers 18 heures, que tomberont les premières réponses de Parcoursup, la plateforme d’affectation à l’enseignement supérieur. Plus de 810 000 élèves de terminales et étudiants en réorientation y ont formulé un ou plusieurs vœux pour accéder à l’université, en classe préparatoire, en BTS, IUT, écoles d’ingénieurs, etc.

Selon les estimations du ministère de l’enseignement supérieur, seule la moitié des candidats recevront une réponse positive ce soir. Parmi les quelques 400 000 restants, entre 10 000 et 20 000 devraient être refusés dans tous leurs vœux et les autres seront sur liste d’attente. 

Si vous aussi vous faites partie des candidats classés, au mieux, sur liste d’attente, pas de panique. D’une, n’oubliez pas que vous êtes des dizaines de milliers dans ce cas. C’est donc une situation normale. De deux, préparez vous à vous montrer patient. 

Pourquoi tant de candidats en attente ?

Si tant d’élèves sont attendus sur liste d’attente, c’est en raison de la non-hiérarchisation des vœux lors de la phase de formulation. Auparavant, les candidats indiquaient leurs préférences avant la phase d’admission. Désormais, ils choisiront, parmi les propositions qui leur sont faites, celle qui leur convient le mieux

De fait, une partie des candidats seront acceptés, dès le départ, dans plusieurs de leurs vœux. Ils ont, au maximum, une semaine pour se décider. Et le temps qu’un candidat dans ce cas choisisse parmi ses propositions la formation qu’il préfère, toutes ces places seront « bloquées » pour une seule personne. 

En acceptant une proposition, il renoncera en effet automatiquement aux autres, ce qui libérera automatiquement ses places pour des personnes sur liste d’attente

Les listes d’attentes seront mises à jour tous les jours

Dès le 22 mai à 18 heures, vous connaîtrez votre place sur les listes d’attente. Par la suite, vous recevrez un message tous les matins sur l’application Parcoursup, votre messagerie personnelle et/ou la messagerie de votre compte Parcoursup avec votre situation mise à jour. Et vous recevrez une alerte dès qu’une proposition d’admission vous sera faite.

En attendant, il est recommandé de bien noter les capacités d’accueil de chaque formation et de suivre l’évolution de votre position sur liste d’attente de près. Ainsi, vous pourrez évaluer vos probabilités d’être accepté dans telle ou telle formation, et maximiser vos chances en acceptant une proposition qui vous convient quand elle se présente. 

Vous pouvez accepter un vœu et en maintenir un autre sur liste d’attente

A noter que même si vous acceptez une proposition, vous pouvez garder un ou plusieurs de vos vœux sur liste d’attente, en cliquant sur « Je maintiens »

Dans ce cas de figure, vous êtes assuré d’avoir une formation à la rentrée, mais conservez une chance d’intégrer une formation qui vous plaît plus. Et si ce nouveau vœu se concrétise et que vous l’acceptez, vous renoncerez automatiquement à la proposition que vous aviez acceptée précédemment, libérant ainsi une place pour un autre candidat.

Combien de temps serez-vous sur liste d’attente ?

Difficile de répondre à cette question. Cela dépend non seulement de votre position sur liste d’attente, mais également des capacités des formations souhaitées et aussi des temps de réflexion des candidats mieux classés. Dans certains cas, la situation pourrait évoluer très rapidement. Dans d’autres, vous devrez vous montrer patient. 

Selon les estimations du ministère, si la moitié des jeunes n’auront pas de proposition le soir du 22 mai, ils seront encore un tiers dans ce cas au début du bac. Environ 270 000 candidats n’auront donc toujours pas de proposition d’admission le 18 juin. Si vous en faites encore partie, la situation évoluera beaucoup plus rapidement après le bac : les candidats reçus n’auront plus que trois jours pour accepter ou non une proposition, et ceux qui sont acceptés mais ne décrocheront pas leur bac libéreront automatiquement des places. 

Parlez-en à vos professeurs

Par ailleurs, le gouvernement a demandé aux équipes pédagogiques des lycées de mettre en place des temps d’échanges dans les établissements, dès cette semaine. Cela permettra à tous les candidats de demander à leurs professeurs ce qu’ils peuvent faire vis-à-vis de leur situation. Aussi n’hésitez surtout pas à demander de l’aide à vos professeurs, qui sauront vous indiquer la bonne marche à suivre