La traditionnelle conférence de rentrée universitaire a eu lieu à l’université Paris-Sud d’Orsay, mardi 25 septembre à l’issue d’une visite de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, au nouvel ISMO (Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay). L’occasion de se pencher officiellement sur les chiffres de la première édition de Parcoursup

Inégalités selon les filières

Selon le ministère, un peu plus de 2,4 millions de propositions ont été faites à 729 454 candidats au cours de la phase principale. Pour rappel, 812 045 candidats ont formulé 6,3 millions de vœux. 

Ce sont donc 89,8 % des candidats qui ont reçu une proposition, mais ces résultats sont très inégaux selon le type de bac passé : 

  • 96 % des bacheliers généraux ont reçu une proposition,
  • 88,84 % des bacheliers technologiques,
  • Et 82,3 % des bacheliers professionnels.

Parmi eux, 583 274 candidats ont accepté une proposition d’admission sur Parcoursup.

Plus de 100 000 candidats en phase complémentaire 

Par ailleurs, 102 504 candidats se sont inscrits à la phase complémentaire, dont 34 357 candidats qui n’avaient pas participé à la phase principale de Parcoursup. Au total, 79 968 candidats parmi eux ont reçu une proposition d’admission. 

Si on ne connaît pas encore la répartition exacte des propositions par types de formations, le ministère assure en revanche qu’aujourd’hui, 955 néo-bacheliers sont encore accompagnés par les commissions d’accès à l’enseignement supérieur. Parmi eux, une soixante de bacheliers généraux, et donc une majorité de bacheliers technologiques et professionnels. 

Le ministère tente de dresser un tableau extrêmement positif de la première année de Parcoursup, mais ces chiffres ne signifient pas que tous ces élèves ont intégré l’enseignement supérieur à l’issue de Parcoursup. Plusieurs milliers d’entre eux ont quitté la plateforme alors qu’ils avaient reçu une proposition, que ce soit pour rejoindre une formation hors Parcoursup ou suivre un autre projet. 

Par ailleurs, on ne connaît pas le nombre total de candidats qui n’ont reçu aucune proposition.