Les universités développent de plus en plus des parcours permettant de suivre deux licences en même temps. Ce choix d'orientation peut être un indéniable plus, néanmoins il s'adresse à des étudiants ayant des facilités et un solide projet professionnel.

Choisir d'étudier à la fois le droit et une langue étrangère lorsque l'on souhaite s'orienter vers une carrière de juriste à l'international, ou associer des études de musicologie avec des sciences si l'on vise le métier d'ingénieur du son. Telles sont quelques-unes des possibilités permises en optant pour un double cursus dès la licence, une solution qui permet de construire très tôt un socle de connaissances valorisable par la suite. Et lorsque l'on veut étudier de front deux spécialités, c'est l'université qui, par son essence pluridisciplinaire notamment, s'avère le meilleur choix.

Double-licence, bi-licence, licences couplées...

Pour suivre deux licences en même temps, la première solution et de s'inscrire séparément à deux cursus différents. Mais cette solution n'est pas la plus simple. Les deux cursus peuvent en effet avoir un emploi du temps qui se chevauche, et le volume horaire est très important.

Conscientes de l'intérêt de certains étudiants à suivre deux cursus, et désireuses d'attirer les meilleurs étudiants, les universités ont mis en place des dispositifs permettant de suivre plusieurs spécialités ou plusieurs licences à la fois. Ceux-ci répondent à des appellations variées : double-cursus ou double-licence, bi-licence ou bi-cursus, licences couplées, licences croisées, etc.

Dans un premier cas, il peut s'agir de deux licences aménagées pour pouvoir être suivies ensembles. Les horaires sont étudiés pour ne pas entrer en concurrence, et les unités fondamentales communes aux deux cursus ne nécessitent d'être suivies qu'une seule fois. Dans un second cas, deux spécialités sont fondues pour ne former qu'un seul diplôme.

Les « classes prépa » de la fac

Les procédures d'admission pour ce type de cursus varient selon les établissements. L'inscription peut se faire par l'intermédiaire du portail Admission Post-Bac (APB), ou bien directement auprès de l'université. La sélection s'effectue ensuite sur dossier. Elle prend en compte les bulletins scolaires de première et de terminale, les notes des épreuves anticipées du bac ainsi qu'une lettre de motivation. De bons résultats sont un bon indicateur sur la capacité de l'étudiant à fournir un travail sérieux et régulier dans un cursus exigeant.

Il est également demandé au candidat d'indiquer l'utilité de cette formation pour son projet professionnel, avant d'être amené à passer un entretien. Même aménagés, ces doubles parcours nécessitent en effet de pouvoir faire face à un volume de travail et à une charge horaire conséquents.

Dans certaines universités, ces doubles cursus ont été pensés comme des filières d'excellence, capables de rivaliser sur le terrain des prépas pour attirer les meilleurs étudiants. Ainsi, ces promotions sont réduites à de petits groupes d'une trentaine d'élèves, afin de permettre d'étudier dans des conditions optimales. La conséquence est une sélectivité accrue.

Dernière mise à jour : 13 mars 2015