Que deviennent les étudiants après un DUT ? Si l’écrasante majorité poursuit ses études, ceux qui choisissent la vie active connaissent une bonne insertion, malgré de fortes inégalités entre hommes et femmes.

Poursuivre ses études après un DUT est de plus en plus répandu. Selon une note du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, 89 % des diplômés d’un DUT poursuivent leurs études dans les deux années suivantes. Cette tendance n’est pas nouvelle mais est de plus en plus forte : ils étaient 83 % en 2008.

DUT : 90 % de taux d’insertion

Mais le DUT reste un diplôme professionnalisant, présentant un taux d’insertion de 81 % après 18 mois et 90 % après 30 mois. Deux ans et demi après l’obtention de leur diplôme, une majorité de ces travailleurs (69 %) a un emploi stable et 57 % ont même un statut de cadre ou de profession intermédiaire.

Inégalités entre hommes et femmes

Trente mois après un DUT, le salaire net médian s’élève à 1 500 € par mois, mais présente de fortes inégalités entre hommes (1 600 €) et femmes (1 400 €). Les femmes sont généralement moins bien considérées après 30 mois : 63 % d’entre elles sont en emploi stables contre 73 % des hommes, 86 % ont un emploi à temps plein contre 95 % des hommes et 45 % sont cadres ou de profession intermédiaire, contre 66 % des hommes.