Etudiante à France Business School, Morgane Kerguelen donne son avis concernant les forces, les faiblesses du bachelor, et l'influence qu'ont eue les classements sur son choix final.

Quelles sont les raisons pour lesquelles tu as opté pour un bachelor après le bac ?

Morgane Kerguelen, étudiante à France Business School Morgane Kerguelen, étudiante à France Business School
Morgane Kerguelen, étudiante
à France Business School

"Je voulais directement faire un bac+3, sans passer par un BTS ou un DUT. Je souhaitais ensuite partir à l'étranger avec un programme d'échange, ce qui est proposé en troisième année du bachelor proposé par France Business School. En plus, je trouvais l'ambiance des cours bien meilleure.

En bachelor, les cours se font en effet en petits groupes. Le plus gros groupe n'est composé que de 34 personnes ! Il y a également plus de suivi, et un suivi personnalisé. Ce n'est pas comme à l'université, où on peut ne pas assister à certains cours... J'ai toujours été habituée à cette manière de travailler.

Enfin, on a beaucoup d'anglais : 50 % en première année, 75 % en deuxième année, et la troisième année se déroule à l'étranger. Les matières aussi m'intéressaient, car elles ne spécialisaient pas totalement, comme c'est le cas en BTS par exemple."

Les classements ont-ils influencé ton choix ?

"Les classements ont un peu influencé mon choix, mais pas uniquement. J'ai choisi cette école de commerce et de management car elle est dans ma région : c'était plus pour sa proximité. Mais les palmarès sont aussi importants, car ils permettent de voir si le modèle du bachelor est bon."

Quels sont les autres critères qui ont fait la différence pour opter pour ce bachelor ?

"Il faut être certain de ce que l'on veut faire. On travaille sur tout le domaine : c'est un bac+3 très général. Il faut aussi vouloir, dès le départ, s'engager vers des études assez longues. Personnellement, je savais depuis longtemps que je souhaitais intégrer cette école. J'ai passé le concours et je l'ai obtenu."

Quels sont, selon toi, les points forts et les points faibles du diplôme bachelor ?

"L'un des principaux points forts est la troisième année à l'étranger. On a accès sans soucis à d'autres universités. Autre élément important : le fait que l'on soit bien suivi, et aidé, comme lors de la recherche du stage par exemple.

Une véritable famille est ainsi constituée, tant avec les autres élèves de niveaux supérieurs qu'avec l'équipe pédagogique, les professeurs, l'équipe administrative,... En revanche, je ne trouve pas de point faible. Je suis vraiment très contente de mon école !"

Quelles sont les améliorations possibles qui pourraient être apportées à la formation ?

"Il faudrait qu'il y ait plus d'aides pour le TOEFL. Plus d'examens blancs, par exemple. Mais avec le nouveau programme, les étudiants de l'an prochain verront des améliorations. Ils pourront faire du chinois, partir à l'étranger en deuxième année... Il y a donc déjà des changements."