Alors qu'il existe une corrélation entre haut niveau d'études et opportunités de carrière, quels avantages offre réellement un diplôme master ? Ce dernier améliorera-t-il vos chances à l'embauche ? Orientations fait le point.

La question se pose pour tout bachelier désirant poursuivre ses études. Faut-il opter pour des études courtes ou longues ? Quels avantages y a-t-il à atteindre un niveau master ? La réponse n'est pas simple : cela dépend de vos envies, de votre projet professionnel, de la spécialisation choisie ou encore du marché de l'emploi... Pourquoi choisir un master et quels sont les secteurs qui recrutent à ce niveau d'études ? Orientations fait le point.

9 diplômés de master sur 10 trouvent un emploi

Chaque année, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche réalise une enquête nationale sur l'insertion professionnelle des diplômés de l'université. D'après les chiffres révélés en 2015, le taux d'insertion professionnelle des diplômés de master toutes disciplines confondues s'élève à 90 %, trente mois après leur entrée sur le marché du travail.

Des résultats très encourageants pour le niveau d'études bac +4/5, et qui restent stables selon les différentes voies choisies par les étudiants. Le taux d'insertion s'élève à 91 % pour les diplômés de master Droit-économie-gestion, 90 % pour les sciences-technologies-santé, 88 % pour les sciences humaines et sociales et 87 % pour les masters en lettres-langues et arts.

La grande majorité des diplômés de master (93 %) occupe un emploi à temps plein. 87 % d'entre eux se voient confier des fonctions de cadres et de professions intermédiaires. Les chiffres du ministère dévoilent également que 74 % de ces diplômés ont une situation professionnelle stable.

Un profil recherché par les recruteurs français

Le baromètre de l'emploi Qapa publié en mars 2015 a fait un tour d'horizon du niveau d'études attendu par les recruteurs. Résultat : en région Ile-de-France par exemple, 34,52 % des employeurs recherchent un niveau bac +5 lorsqu'ils embauchent un nouvel élément. Ce chiffre baisse à 27,45 % pour les bac +2, 9,29 % pour les CAP/BEP, et 8,25 % pour le niveau bac.

A titre de comparaison, la même étude réalisée en 2013 démontrait une tendance inverse : le niveau bac +2 arrivait en tête des besoins des recruteurs, alors que le niveau bac +5 n'était qu'en cinquième position.

Une évolution conséquente sur deux ans, qui démontre bien le retour en force des diplômes de niveau bac +5, tels que le master.

Les secteurs qui recrutent le plus à bac +4/5

L'étude du ministère de l'Education nationale sur les perspectives d'emplois des jeunes diplômés à l'horizon 2015 démontre que de nombreux secteurs offrent des opportunités aux diplômés de niveau bac +4/5. Parmi eux, l'enseignement et la formation (96 %), la recherche (91 %), l'informatique (74 % des recrutements), la communication et l'information (62 %), le monde juridique (50 %) ou encore la gestion et l'administration (30 %).

Au-delà du diplôme lui-même, c'est ce que les titulaires en font, et comment ils l'utilisent pour convaincre les recruteurs qui change la donne. S'ils savent mettre en valeur les compétences et connaissances acquises grâce à lui, un master sera bien plus qu'une simple ligne supplémentaire sur le CV.

Dernière mise à jour : 29 juillet 2015