Le conseil supérieur des programmes examine jusqu’au 2 novembre des propositions remises par des experts en français, sciences et histoire-géographie. 

C’est un sujet qui ne manquera pas de faire débat. Du 11 octobre au 2 novembre, le conseil supérieur des programmes (CSP) planche sur les futurs programme du lycée. Plus de 80 textes, portant sur les enseignements des classes de seconde et de première des voies générales comme technologique, sont à l’étude. 

Opacité sur les débats

Seulement, alors que des précautions sont prises, plusieurs projets ont déjà fuités. En effet, les membres officiels du CSP ne découvrent les sujets que le jour du vote, ce qui ne convient pas du tout au Snes-FSU, syndicat majoritaire des enseignants du secondaire, qui a sciemment publié les documents en sa possession. « Pour nous, les programmes ne doivent pas s’élaborer sous le sceau du secret », explique le syndicat. 

Ces textes, qui ne sont encore que des projets, ont été étudiés par le JDD, qui a dressé un portrait d’un possible futur lycée de demain. Une occasion d’avoir un aperçu de ce qui pourrait attendre les élèves, ou en tout cas des directions que prendra le nouveau lycée.

Enseignement transverse des sciences

Première nouveauté : en première et en terminale, les sciences pourraient être enseignées autour de quatre thèmes mélangeant physique-chimie, SVT et mathématiques. « Une longue histoire de la matière », « le soleil, notre source d’énergie », « la terre, un astre singulier » et « son et musique, porteurs d’informations ».

Un programme ambitieux, et même trop, selon certains professeurs, qui rappellent qu’il n’y aura que deux heures de sciences par semaine, et qui craignent que ces thématiques ne mobilisent pas les jeunes sans appétence pour ces matières.

En seconde, dans le but de rehausser le niveau des élèves, les programmes de maths pourraient insister sur des rituels de calcul et sur la démonstration. 

La grammaire à l‘honneur

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale insiste beaucoup sur son importance : la grammaire devrait être mise à l’honneur dans les nouveaux programmes du lycée. Des règles seront revues, une petite partie du cours sera dédiée à la grammaire, ainsi qu’une grande partie (25 % de la note) de la correction des exercices. A noter qu’une question de grammaire serait posée lors du grand oral du bac.

En littérature, le programme promet d’être plus lourd : sept livres seraient obligatoires en seconde, et huit en première. Et les élèves devront obligatoirement tenir un « carnet personnel de lectures et de formations culturelles » extra-scolaires (expos, spectacles, etc.).

Programme dense en histoire-géo

En histoire, le JDD s’attend à un programme très dense. En cause, l’obligation à venir de tous les sous-thèmes, alors qu’aujourd’hui, les professeurs peuvent choisir ceux qu’ils souhaitent aborder. Et la géographie recentrera l’apprentissage sur la France, qui sera abordée dans tous les thèmes étudiés. 

Enfin, l’enseignement moral et civique (EMC) devrait être « complètement réécrit », avec l’étude d’une notion par année : liberté en seconde, société et égalité en première, démocratie et fraternité en terminale. Des thèmes d’actualité (fake news, service national, etc.) seront également abordés.