Alors que la licence générale mène principalement à des études longues, la licence professionnelle permet d'intégrer plus rapidement le marché du travail. Présentation de ces deux formations.

Il existe de nombreuses différences entre les licences générales et professionnelles. Alors que la licence générale est accessible juste après l'obtention du baccalauréat, il est nécessaire d'avoir validé deux années d'études supérieures pour pouvoir intégrer une licence professionnelle.

Licence générale : un large socle de connaissances

Avant de s'orienter vers une première année de licence à l'université, il faut garder à l'esprit que ce cursus mène en priorité à des études longues, soit à un bac+5. Cette formation en trois ans offre la possibilité de s'orienter vers une grande variété de disciplines et de secteurs d'activités tels que les lettres, les sciences humaines et sociales, l'art, l'économie-gestion, le droit ou encore le sport...

Les études universitaires permettent d'acquérir de nombreuses connaissances théoriques, des compétences telles que la maîtrise des outils informatiques (C2I) mais aussi, l'étude d'au moins une langue vivante. L'objectif : vous donner un large socle de connaissances et favoriser votre ouverture d'esprit.

Selon votre formation, vous bénéficierez également de périodes de stages. Vous aurez ensuite la possibilité de poursuivre en master, voire en doctorat, si vous le souhaitez. Avant de s'engager dans cette voie, assurez-vous que la filière qui vous intéresse correspond bien à vos aspirations professionnelles. Toutefois, si vous changez d'avis, il est toujours possible de se réorienter.

Après une L1 (licence 1), il est possible de changer de cursus. Néanmoins, vous devrez repartir en première année, il sera donc nécessaire de passer par la procédure Admission Post Bac selon les établissements. Par ce biais, vous aurez la possibilité de candidater pour de nombreux cursus : BTS, DUT, bachelors,...

Si vous avez validé deux années de licence et que vous souhaitez vous rapprocher du monde du travail, les licences professionnelles sont tout indiquées.

Licence professionnelle : une année pour se professionnaliser

Plébiscitée par les entreprises, les étudiants et les enseignants, la licence professionnelle n'en finit plus de séduire les jeunes qui souhaitent intégrer rapidement le monde du travail. Elle peut être suivie à l'université, à l'école, au lycée ou au sein de centres de formation des apprentis (CFA).

Cette formation d'une durée d'un an est fondée sur l'alternance et propose à ses étudiants d'effectuer 12 à 16 semaines de stage en entreprise : une opportunité très intéressante pour gagner de l'expérience professionnelle.

D'ailleurs, les bac+2, diplômés de BTS et DUT ont été parmi les premiers à succomber aux charmes du cursus. Il est également important de noter que de nombreux étudiants ayant effectué deux années en licence générale peuvent intégrer une licence professionnelle.

D'ailleurs, aujourd'hui, pas moins de 2 000 licences professionnelles inhérentes à tous les secteurs d'activités sont disponibles. Et il s'en crée de nouvelles chaque année, pour répondre aux besoins ciblés de domaines aussi variés que l'hôtellerie-restauration, le génie civil, le tourisme, les biotechnologies, le bâtiment, la communication, les activités culturelles, la santé, les carrières sanitaires et sociales, les sciences et technologies...

Attention toutefois, la licence professionnelle n'a pas vocation à une poursuite d'études. Donc si une fois votre diplôme en poche, vous envisagez de tenter un master, sachez que vous aurez des difficultés à faire accepter votre dossier. Et une fois, en master, vous devrez mettre les bouchées doubles pour rattraper le niveau de ceux qui ont suivi une licence générale.

Avant de s'engager dans l'une de ces deux voies, réfléchissez donc bien à vos aspirations, votre choix n'en sera que plus avisé.

Dernière mise à jour : 17 mars 2015