La robotisation a entraîné la disparition de nombreuses professions. Et ce phénomène devrait continuer, même s'il est plus moins compensé par la création de nouveaux métiers. Dans le même temps, certaines professions font mieux que résister.

Alors que les robots pourraient bien remplacer les employés de 47 % des métiers aux Etats-Unis d'ici à une vingtaine d'années, tout n'est pas perdu pour autant. En effet, de nombreuses professions devraient "échapper" à cette robotisation. Une étude menée par l'université d'Oxford, sur plus de 700 emplois, a ainsi établi une liste des métiers qui n'avaient pas plus de 5 % de chances d'être robotisés.

Des métiers dans de nombreux secteurs d'activité

"Les machines sont incapables de remplacer les humains pour des tâches qui demandent des compétences sociales ou artistiques, ainsi que les professions qui requièrent de la dextérité, ou de travailler dans des espaces restreints", indique l'agence Bloomberg, qui vient de dévoiler une infographie relative à l'étude. De nombreux métiers devraient donc être préservés.

Médecins, travailleurs sociaux, créateurs, aides à la personne : autant de métiers qui ne pourront être exercés que par des humains. Une raison supplémentaire de se lancer dans ses professions, d'autant que certaines manquent actuellement de candidats...

Top 10 des métiers qui ne devraient pas être robotisés

  1. Professions de la santé mentale (0,3 %)
  2. Stomatologue (0,36 %)
  3. Chorégraphe (0,4 %)
  4. Conservateur (0,7 %)
  5. Prêtre (0,8 %)
  6. Infirmière (0,9 %)
  7. Maquilleur (1 %)
  8. Coaches (1,3 %)
  9. Directeur artistique (2,3 %)
  10. Chiropracticien (2,7 %)