Une expérience menée en Israël révèle qu'être jolie peut être un obstacle pour décrocher un emploi...

La beauté peut être un facteur discriminant pour décrocher un emploi La beauté peut être un facteur discriminant pour décrocher un emploi
La beauté peut être un facteur discriminant
pour décrocher un emploi.

"Si tu es blonde à forte poitrine... ça ne nous intéresse pas !" C'est en substance ce que révèle l'expérience menée par deux universitaires israéliens. Ils ont en effet envoyé deux versions d'un même CV à plus de 2 500 recruteurs. L'une avec photo, l'autre sans.

Résultat : le monde de l'entreprise se méfie des jolies femmes. Les candidates les plus séduisantes ayant envoyé leur photo avaient moins de chances de décrocher un entretien d'embauche...

"La blonde stupide"

Pourquoi ? La première hypothèse avancée par le Dr. Bradley Ruffle, à l'origine de cette expérience, relève de la théorie de "la blonde stupide". Autrement dit, l'idée qui consiste à croire que beauté ne peut rimer avec intelligence. Mais, au bout du compte, la conclusion du Dr. Ruffle se rapproche du témoignage d'une journaliste de The Economist, Samantha Brick, qui a publié cette expérience.

D'après elle, étant donné que 93 % des responsables RH en charge du recrutement sont des femmes, la discrimination à l'embauche serait plutôt la traduction d'une jalousie envers de jolies femmes perçues comme des rivales...

Une situation inverse pour les hommes beaux

Mais, plus choquant encore dans cette expérience sont les résultats des hommes... Les participants attirants ayant envoyé leur photo ont reçu, à l'inverse des femmes, plus de réponses positives !

Et, dans la même logique, les moins beaux voyaient leurs chances augmenter s'ils n'envoyaient pas leur photo. Moralité : les discriminations de genre persistent à l'embauche et il vaut mieux tout miser sur le contenu de son CV que sur le contenant !