Selon un sondage, une grande majorité d’étudiants français sont inscrits sur Facebook et Snapchat. Et leur utilisation d’internet n’inclut presque pas de révisions ou de cours en ligne.

Jeunes et réseaux sociaux sont deux notions devenues indissociables. Mais avec le temps, le comportement des lycéens et étudiants français sur internet évolue. Diplomeo a interrogé les 17-27 ans sur leur comportement vis-à-vis des réseaux sociaux. Les résultats réservent quelques surprises. 

Facebook l’indétrônable, Snapchat l’outsider

Premier constat : Facebook est indétrônable. Plus de neuf jeunes sur dix (93 %), sont inscrits sur Facebook, et près d’un sur deux (45 %) le considère comme son réseau social préféré. La création de Mark Zuckerberg tient la première place dans ces deux catégories. Derrière, c’est Snapchat qui se détache le plus du groupe de poursuivants. L’application de partage de photos éphémères est installée sur les portables de 82 % des jeunes (2e place) et est citée comme réseau social préféré par près d’un jeune sur cinq (19 % - 2e place). Le partage de photos est apprécié, puisqu’Instagram vient compléter ces deux podiums, plusieurs longueurs devant Twitter, et loin devant LinkedIn, Pinterest et Périscope.

© Diplomeo © Diplomeo

Les inscriptions varient toutefois selon les garçons et les filles. Ces dernières sont plus nombreuses sur les réseaux de partage d’images : Snapchat (86 % d’entre elles, contre 77 % pour les garçons), Instagram (70 % contre 56 %) et Pinterest (43 % contre 19 %). Les garçons sont eux plus souvent inscrits sur Twitter et LinkedIn.

Les réseaux sociaux pour l’actu et les potes

Deux raisons principales poussent les étudiants à s’inscrire sur les réseaux sociaux : être au courant des dernières informations (42 %) et parler avec leurs proches (40 %). Le reste du panel se partage entre l’élargissement du cercle d’amis ou du réseau professionnel et la recherche d’un stage ou d’un emploi. C’est donc sans surprise que seuls 2 % des jeunes se connectent sur LinkedIn plusieurs fois par jour, alors qu’ils sont 74 % à faire plusieurs visites quotidiennes sur Facebook, 57 % sur Snapchat et 36 % sur Instragram.

Peu d’étudiants révisent sur internet

L’autre enseignement de l’enquête de Diplomeo, c’est que les jeunes utilisent peu les réseaux sociaux dans le cadre de leurs études. Ainsi, moins d’un sur deux (47 %) a déjà révisé sur un site internet spécialisé. Ce qui se sont aidés d’internet pour travailler ou approfondir leurs cours en sont toutefois sortis satisfaits à 92 %. Les applications mobiles pour réviser n’ont pas non plus la cote, utilisé par un tiers des étudiants (36 %). Ceux-ci s’en remettent à Facebook, où 79 % des jeunes ont déjà travaillé via un groupe. 

Les Mooc, formations à suivre en ligne, sont délaissées des jeunes. Seuls 19 % savent de quoi il s’agit, et parmi eux la moitié seulement en a déjà suivi un. Une fois informés sur cet outil, une majorité d’étudiants (61 %) souhaite toutefois en suivre un, et 23 % d’entre eux seraient même prêts à payer pour cela. 

Enquête réalisée en ligne, du 11 au 24 janvier 2017, auprès d’un échantillon représentatif de 1 221 étudiants âgés de 17 à 27 ans.