Les IUT en ont marre et le font savoir. Passés depuis 2007 sous la tutelle budgétaire des universités avec la loi LRU (Libertés et Responsabilités des Universités), ces établissements dénoncent depuis les difficultés auxquels ils sont confrontés.

Une situation qui se dégrade

Les présidents et directeurs d'IUT, mais aussi les professeurs et les étudiants ont ainsi annoncé une "mobilisation sur tous les fronts". Objectif de cette campagne : dénoncer et trouver des solutions aux "grandes difficultés" auxquelles sont confrontées beaucoup d'IUT à savoir l'"amputation du budget, déni de leur responsabilité et de leur autonomie de gestion, absence de Contrat d'Objectifs et de Moyens..."

Agir rapidement

En cette période électorale, les IUT appellent à des "décisions politiques rapides". Leurs principales revendications : l'application de la loi "pour garantir le respect de l'autonomie de gestion des IUT" - notamment en faisant passer les circulaires en décrets - et une réforme des IUT, afin de définir leurs missions et de garantir leur pérennité.