Logement, scolarité, fournitures diverses, transports ...

Ce n'est une nouveauté pour personne ; la vie étudiante coûte cher, surtout quand on ne bénéficie d'aucun appui financier. En septembre 2019, les étudiants ont dépensé en moyenne 2285 euros pour la rentrée, d'après des enquêtes menées par la FAGE et l'UNEF, les deux premières organisations étudiantes de France.

Fort heureusement, de nombreux étudiants peuvent bénéficier de bourses sur critères sociaux.

Mais ces bourses de l'Etat ne sont pas le seules auxquelles les étudiant(e)s peuvent prétendre.

Certaines fondations et collectivités territoriales, et autres organismes européens d'échanges peuvent également attribuer des bourses aux étudiants. 

Attention : comparez bien celles auxquelles vous êtes éligibles car elles ne sont pas toutes cumulables entre elles. 
 

Les bourses des fondations
 

Sur le site de la Fondation de France, il est possible d'effectuer une recherche pour trouver LA bourse qui correspond a son propre projet et à son profil. 

Plus d'une centaine de Fondations sont recensées sur le site. A chacune ses spécificités ! 

Pour accéder à leur fiche ainsi qu'aux bourses qu'elles proposent, il suffit de répondre à 9 questions (statut, date de naissance, type de projet ...).

Certaines fondations sont très spécialisées ; la fondation Vallet par exemple cible les étudiants en écoles d'arts uniquement. Elle est d'ailleurs reconnue comme étant l'une des plus généreuses en la matière.

La Fondation Jacques Lambert son côté cible les étudiants en écoles de commerce dont les ressources financières (familiales) sont modestes.

Les étudiants français ou étrangers, qui étudient en France dans le but de devenir ingénieur (et ce, que ce soit par le biais de la fac, d'un DUT, BTS, classe prépa ou école d'ingénieurs), peuvent obtenir une bourse (ou un prêt d'honneur) de la Fondation George Besse. Attention, les candidatures sont ouvertes depuis janvier et se termineront courant mars.


Regardez du côté de chez vous
 

Certaines écoles sont susceptibles de délivrer des bourses à leurs étudiants. N'hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre établissement pour savoir si certains programmes de solidarité et d'accompagnement financier sont mis en place.

Certaines régions se montrent plutôt généreuses avec les enfants du pays. Certaines villes aussi, comme dans le Nord qui ont bénéficier d'un revenu minimum étudiant (RME) aux étudiants qui n'ont que peu de ressources financières. 
 

Du côté de la région Lyonnaise, les étudiants originaires de la Ville de Champagne-au-Mont-d’Or (69) bénéficient d’une somme forfaitaire de 100 euros en cas d’étude dans l’agglomération lyonnaise ou de 150 euros si le lieu d’étude est situé hors de l’agglomération lyonnaise. 

La région Auvergne-Rhône-Alpes accordent  une prime pour les bacheliers mention très bien inscrits dans l'enseignement supérieur et qui sont boursiers.

Cette liste n'est pas exhaustive ; à vous de vous renseigner et d'en parler autour de vous pour identifier les potentielles aides à votre portée !