La rentrée approche à grands pas et si vous ne savez toujours pas où poser vos valises l’an prochain, Orientation-Education a sélectionné pour vous un ensemble de petites astuces pour se loger à prix mini.

Vous disposez d’un petit budget et êtes à la recherche du bon plan logement idéal à la prochaine rentrée étudiante ? Pas de panique, il existe de plus en plus d’alternatives aux traditionnelles cités universitaires pour dénicher le bien qui correspondra à vos attentes.

  • Louer une chambre chez l’habitant

Le principe est simple, vous résidez dans une chambre, souvent meublée, directement dans l’appartement ou la maison d’un particulier. Les autres pièces du logement telles que la salle de bain, la cuisine et parfois le salon vous sont accessibles. De plus, vous n’avez pas besoin de payer les frais annexes comme Internet ou la taxe d’habitation.

Louer une chambre peut aussi offrir l’avantage d’un quotidien plus convivial, surtout si vous en emménagez dans une nouvelle ville. A condition, bien sûr, de bien s’entendre avec les propriétaires… Le manque de liberté et d’intimité peuvent, a contrario, marquer les points noirs de la location d’une chambre chez l’habitant.

  • Un logement contre un service rendu

Bénéficier d’un logement, gratuitement ou presque en l’échange de services ou d’un petit peu de votre temps, ça vous tente ?

Baby-sitting, ménage, soutien scolaire, compagnie aux personnes âgées... Il n'y a pas que l'argent pour payer son logement. Le logement intergénérationnel, par exemple, se développe tout particulièrement.

Les avantages de ces initiatives sont nombreux. La personne âgée peut sortir de l’isolement et se faire aider au quotidien. De son côté, l’étudiant sera logé gratuitement (ou payera un faible loyer). De nombreuses associations proposent cette option en France : Vivre Avec à Bordeaux, ESDES Services Intergénérations à Lyon ou encore 1 toit 2 générations aux alentours de Chambéry.  

  • Occuper un logement vacant

Cela peut paraître un peu étrange mais, n’ayez crainte, cette option ne s’assimile pas à du squat de logements délabrés. Encore assez anecdotique en France, le marché de location de biens immobiliers vacants est en plein essor aux Pays-Bas et en Angleterre.

Le groupe néerlandais Camelot Europe propose cette alternative originale aux locations traditionnelles en revendiquant plusieurs centaines de logements dans le genre sur le territoire français. L’entreprise gère ainsi des immeubles de bureaux ou des appartements qu’elle suggère à des locataires de façon temporaire, pour un an et demi en moyenne.

Une option qui peut valoir le coup pour un étudiant ou un stagiaire, surtout que les tarifs restent tout aussi attractifs : en moyenne 200 euros pour une chambre.

Toutefois, comme le précise Le Figaro, les candidats doivent pouvoir se retourner rapidement puisque le gestionnaire n’est tenu que d’un préavis d’un mois pour donner congé au résident.

  • Switcher son logement, un échange de bon procédé

Encore une fois, le principe n’est pas sorcier. Vous quittez le domicile familiale en laissant votre chambre vacante, pourquoi ne pas mettre cet espace vide à profit pour une personne dans la même situation que vous ?

Le concept s’assimile  à un échange entre deux familles dont l’un des enfants part étudier dans une autre ville. Cela permet aux deux côtés d’économiser les frais engendrés par la location d’un logement étudiant puisque le procédé est basé sur la réciprocité.

La plateforme Swap&Study, lancée par trois pères de familles vous suggèrent des familles susceptiles de correspondre à votre profil en quelques clics. 

  • Squatter temporairement une auberge de jeunesse

Si à l’aube de la rentrée, votre recherche de logement patine encore, n’hésitez pas à opter, de façon temporaire, pour les auberges de jeunesse. Souvent accessibles, cette solution peut vous permettre de poursuivre sereinement votre quête du studio parfait , le stress du calendrier en moins.

  • La classique colocation

Enfin, reste l’indémodable colocation qui vous permettra de diviser au maximum les frais engendrés par la location d’un logement. En revanche, gardez à l'esprit qu'il n'est pas toujours évident de dénicher les parfaits colocataires correspondant à votre rythme de vie… Il existe de nombreux sites prévus à cet effet tels que appartager.com, lacartedescolocs.fr ou encore e-colocation .fr.