Quelles perspectives offre le secteur des arts et de la culture en France ? Y a-t-il des métiers d'avenir ? 

Audiovisuel, mode, luxe, industrie du spectacle, artisanat, art et culture,... le secteur culturel investit tous les pans de la société. Il transmet des histoires, des coutumes et des traditions. En constante évolution, il est essentiel pour la  circulation des valeurs, des croyances et des savoirs. Il fait vivre les idées et nourrit l'intellect. La France, championne de la créativité artistique en 2012 selon le palmarès du Nation Goodwill Observer, aime mettre en avant sa culture et son savoir-faire.

Un secteur qui a de l'avenir

Aujourd'hui, dans l'Hexagone, la culture représente 3,2 % de la richesse nationale et 104,5 milliards d'euros d'apports directs et indirects à l'économie nationale, selon les résultats d'une étude intitulée « L'apport de la culture à l'économie en France », et publiée en 2014 par l'Inspection générale des affaires culturelles et l'inspection générale des finances.

Des chiffres éloquents, d'autant que les pratiques artistiques et culturelles ne cessent de se développer. Un français sur deux est amené à pratiquer, au cours de son existence, un art en amateur. De même, les plus de 1 200 musées français ont attiré plus de 62 millions de visiteurs en 2014.

Une culture reconnue dans le monde entier, qui attire un nombre très important de touriste. Et pour cause, la France reste le pays le plus visité du monde. Asiatiques, américains, européens : nombre de visiteurs se pressent tous les jours devant le prestigieux patrimoine culturel français. Versailles, le musée du Louvre, Notre Dame de Paris, le Puy du Fou, le château de Chambord, le musée d'Orsay : ces lieux incroyables sont parmi les plus visités au monde.

Des emplois à pourvoir

Selon le ministère de la Culture, en 2014, le secteur culturel comptait en France 670 000 employés. Des chiffres qui devraient évoluer puisque selon l'enquête de Besoins de main-d'œuvre 2014 de Pôle emploi, l'industrie du spectacle recherchait 12 515 professionnels de l'animation socioculturelle (dont animateurs et directeurs), 19 967 professionnels des spectacles, et 33 568 artistes.

Ainsi, de nombreux emplois sont également disponibles après des études dans le domaine. C'est par exemple le cas des professions de cadreur, chargé de production, cinéaste d'animation, réalisateur dans l'audiovisuel.

C'est également le cas pour les métiers de boulanger, cordonnier, antiquaire ou luthier dans l'artisanat. De même, dans la mode et le luxe, beaucoup de professionnels mettent en valeur le savoir-faire français. Les créateurs de parfums, joaillers, et stylistes français sont mondialement reconnus.

L'art et la culture sont des domaines qui ont également de nombreux spécialistes : chorégraphes, directeurs artistiques, galeristes, archéologues ou encore commissaires-priseurs sont également partie prenante de l'industrie culturelle française.

L'avenir de l'industrie culturelle

De plus en plus, la culture trouve ses nouveaux talents sur le web. Pierre Arnaud Gillet, galeriste pour la Seriously Hazardous Art Gallery (Shag), explique qu'il repère la majorité des artistes sur la toile : « Nous utilisons tous les nouveaux outils qui sont à notre disposition : Facebook, Twitter, Instagram. Notre galerie chasse ses artistes principalement sur les réseaux sociaux : ils sont une source inépuisable de talents », témoigne-t-il.

Ainsi, de nombreux métiers sont en train d'émerger grâce à l'émergence des nouvelles technologies. C'est le cas de toutes les professions ayant un rapport avec le web et le multimédia. Un secteur en perpétuelle évolution qui offre de nombreuses opportunités aux jeunes issus de différentes filières.