A 50 ans, Philippe Poutou participe à sa deuxième élection présidentielle, après avoir récolté 1,15 % des voix en 2012. Il se présente de nouveau sous les couleurs de l’extrême-gauche et Nouveau parti anticapitaliste (NPA).

Ouvrier dans l’automobile et syndicaliste (CGT), Philippe Poutou se présente pour « en finir avec le système capitaliste ». Parmi ses grands projets, il veut supprimer la fonction présidentielle et mettre fin à la Ve République.

Les propositions de Philippe Poutou pour l’éducation

Philippe Poutou mise sur des changements radicaux pour l’école. Il souhaite qu’elle soit « détachée des besoins du patronat » et gratuite, avec une participation progressive des élèves au choix des apprentissages. Il souhaite que les apprentissages techniques, manuels et intellectuels deviennent complémentaires et ne soient plus « un outil de tri social ». Il veut limiter le nombre d’élèves à 20 par classe, abroger les réformes des rythmes scolaires et du collège et mettre en place un accueil éducatif et ludique.

Côté finances, le candidat du NPA entend mettre fin aux subventions publiques pour les établissements privés, créer massivement des postes et titulariser tous les précaires. 

Concernant l’enseignement supérieur, Philippe Poutou veut rendre l’université gratuite et sans sélection. Par ailleurs, il souhaite que les patrons ne fassent plus partie des conseils d’administration des universités.

Les propositions de Phlippe Poutou pour la jeunesse

Dans ses propositions formulées pour la jeunesse, Philippe Poutou veut élargir le rôle de la sécurité sociale, et lui faire verser un « pré-salaire d’autonomie » aux étudiants, financé par les cotisations patronales. Il veut aussi interdire les contrats précaires et les stages obligatoires non rémunérés. 

Les étudiants en apprentissage ne gagneront pas moins que le Smic et bénéficieront des mêmes vacances que les jeunes en formation initiale. Philippe Poutou rejette tout projet de service militaire ou civique. Il souhaite que l’accès à la contraception et à l’IVG soit gratuit.