A 39 ans, Emmanuel Macron est le plus jeune candidat à l’élection présidentielle de 2017. C’est aussi sa première participation. Diplômé de l’ENA, cet ancien banquier d’affaires n’a eu pour seules expériences politiques que des postes de secrétaire général adjoint de l’Elysée de 2012 à 2014, puis de ministre de l’économie de 2014 à 2016.

Emmanuel Macron se présente au nom du mouvement politique En Marche !, qu’il a fondé lui-même. Ce candidat qui se définit comme « ni de droite, ni de gauche » a présenté un projet rassembleur, reprenant des valeurs de différents bords et partis politiques. Il souhaite notamment plus de flexibilité sur le droit du travail, la suppression de la taxe d’habitation, le remplacement de l’ISF par une taxe sur le patrimoine immobilier, le rétablissement de la police de proximité ou encore un changement complet du système de retraites.

Les propositions d’Emmanuel Macron pour l’éducation

Le leader d’En Marche ! souhaite donner la priorité aux fondamentaux (lire, écrire, compter) à l’école, puis mieux accompagner les collégiens dans leur orientation, notamment avec des stages de remises à niveau pour les élèves en difficultés. Il souhaite également que le lycée prépare mieux à l’insertion professionnelle. 

Emmanuel Macron souhaite réformer le baccalauréat : quatre matières obligatoires à l’examen final, les autres validées par contrôle continu. 

Concernant l’apprentissage, il promet un « effort massif » et souhaite affecter l’intégralité de la taxe d’apprentissage à son financement. Il veut le rendre plus attractif pour les entreprises et les jeunes, notamment à travers une simplification de l’administratif (un seul contrat, rassemblement des aides et subventions…). Emmanuel Macron souhaite que l’apprentissage soit « au cœur » de l’enseignement professionnel et qu’il devienne « la voie d’accès dominante aux emplois de qualification moyenne ».

Du côté des moyens, Emmanuel Macron compte créer 4 000 à 5 000 postes d’enseignants et exiger un minimum de trois ans d’enseignement avant d’être affecté en zone prioritaire. Les enseignants en REP+ toucheront une prime de 3 000 € nets.

Favorable à plus d’autonomie pour les établissements, il désire aussi laisser les communes organiser elles-mêmes les rythmes scolaires.

Emmanuel Macron est pour introduire une forme de sélection à l’entrée à l’université. Et les formations universitaires devront afficher des prérequis à l’entrée. 

Les propositions d’Emmanuel Macron pour la jeunesse

Le candidat souhaite favoriser l’accès au logement des jeunes. Il promet la création de 80 000 nouveaux logements : 60 000 pour les étudiants et 20 000 pour les jeunes actifs. 

Emmanuel Macron s’est aussi exprimé concernant la durée du travail. S’il n’entend pas revenir sur le cadre légal des 35 heures hebdomadaires, il est pour favoriser des accords d’entreprise afin de la modifier en fonction de l’âge. Il attend notamment des jeunes qu’ils travaillent plus que les seniors.  

L’ancien ministre souhaite aussi généraliser la Garantie jeunes à 200 000 jeunes.