La hausse observée depuis 2009 va se poursuivre, principalement en raison de la démographie.

Les collèges et lycéens français compteront de plus en plus d’élèves dans les années à venir. Selon les dernières prévisions d’effectif du ministère de l’Education nationale, publiées en mars 2018 par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), la hausse continue du nombre d’élèves observée depuis 2009 devrait en effet se poursuivre au moins jusque 2022.

110 000 collégiens de plus en 2021 qu’en 2017

La raison principale expliquant ces augmentations est démographique : les établissements du second degré (collèges et lycées) vont commencer à accueillir les enfants nés entre 2003 et 2007. Cette période de « baby-boom » explique les quatre cinquièmes de la hausse anticipée, le reste était dû aux différentes mesures politiques prises ces dernières années, qui ont notamment permis de réduire le décrochage scolaire.

C’est surtout dans les collèges que cette hausse sera ressentie : la Depp prévoit une « augmentation particulièrement forte » du nombre de nouveaux élèves en 2018 et 2019, avant des « hausses plus faibles ». Résultat : « A la rentrée 2021, les collèges compteraient 110 000 élèves de plus qu’à la rentrée 2017. »

© Ministère de l'Education nationale © Ministère de l'Education nationale

De moins en moins d’élèves en lycée professionnel

Ces nouveaux collégiens devraient notamment entrer dans les lycées généraux et technologiques à la rentrée 2021, pour laquelle le ministère prévoit 25 000 élèves supplémentaires. Les années précédentes, la situation sera stable (2018) ou en légère hausse (8 000 nouveaux élèves en 2019).

Le cas des lycées professionnels est à part. Dans ces filières, le nombre d’élèves baisse depuis plusieurs années, et cette tendance devrait se poursuivre en 2018 (10 000 élèves de moins) et 2019.