Vendredi 9 octobre, Samuel Mayol, le directeur de l'IUT de Saint-Denis, a de nouveau été agressé, dans le 20e arrondissement de Paris. Un acte que condamne le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans un communiqué de presse publié le 10 octobre.

Menaces de mort, intimidations, agressions : depuis maintenant plus d'un an, l'IUT de Saint-Denis est le théâtre d'événements très inquiétants. Vendredi 9 octobre, un nouvel épisode de ce triste feuilleton a eu lieu.

Samuel Mayol agressé à Paris

Alors qu'il se promenait dans le 20e arrondissement de Paris, vendredi 9 octobre, Samuel Mayol, le directeur de l'IUT de Saint-Denis, a été agressé. Un événement qui n'est pas un fait isolé puisque le principal intéressé avait déjà subi une agression en mai 2014.

La raison ? Il y a un peu plus d'un an, le directeur de l'IUT prévient la présidence de l'université de dysfonctionnements existants au sein du département techniques de commercialisation de l'établissement. Des révélations qui ont suscité de nombreux remous en interne et à la suite desquelles l'homme a commencé à recevoir de nombreuses lettres de menace.

Le ministère de l'Education nationale « condamne » l'agression

Dans un communiqué publié samedi 10 octobre, le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a « condamné » cette agression. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, et Thierry Mandon, secrétaire d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ont tenu « à apporter tout leur soutien au directeur ainsi qu'à ses proches dans cette nouvelle épreuve ».

« Les ministres souhaitent que le coupable de cette agression puisse être identifié dans les plus brefs délais afin que cessent ces agissements répétés », ajoute le communiqué.