Ils ont beau être de même niveau, les masters recherche et professionnel ont des finalités diamétralement opposées... L'un fait la part belle au côté opérationnel en entreprise, tandis que l'autre met à l'honneur l'intellect et les études. De ce fait, Orientations a décidé de les opposer !

Admission : égalité

Les deux masters sont accessibles à bac+3. L'admission se fait sur dossier, entretien, voire par des épreuves écrites pour les formations les plus demandées. En master recherche, la sélection s'effectue sur les résultats universitaires (une mention est alors bienvenue) et sur les sujets de recherche, tandis que pour le master professionnel, l'heureux élu est désigné en fonction de ses résultats, mais aussi sur la réussite de son entretien. Quoi qu'il en soit, la sélection reste très forte dans les deux cas, avec au maximum une trentaine de places par formation !

Enseignement : égalité

Le master couvre tous les grands domaines de compétences : sciences, arts, technologies, sciences humaines et sociales, lettres, langues... Il s'articule autour de 4 semestres de 30 crédits chacun.

Le master professionnel comprend également un stage de 3 à 6 mois obligatoire avec, à son terme, la rédaction d'un mémoire. Le master recherche comporte, lui, des enseignements essentiellement théoriques, et inclut la rédaction d'un mémoire ainsi que sa soutenance.

Encadrement : avantage master pro

Quel que soit le master suivi en université, une très grande autonomie est accordée aux étudiants. Il faut toutefois souligner que le master professionnel, qui prévoit un stage de 3 à 6 mois en entreprise, apporte un accompagnement supplémentaire, notamment par la société où le stage est effectué. À noter également qu'en grande école, l'encadrement est plus poussé tout au long de la formation.

Budget : égalité

Les droits d'inscription sont les mêmes, quel que soit le type de master, et tournent autour de 250 euros par an pour un établissement public. Concernant les grandes écoles, le coût est bien plus important. Dans une école de premier rang (HEC, ESCP...), il faut compter près de 12 000 euros par an de frais de scolarité. Pour une grande école un peu moins "cotée", il faut tout de même débourser une somme de l'ordre de 8 000 euros par an.

Débouchés : avantage master pro

Le master recherche s'adresse aux futurs doctorants qui visent, à terme, des postes dans l'enseignement supérieur (maître de conférences, professeur d'université...) ou des métiers de recherche dans des établissements publics, des collectivités territoriales ou des firmes privées.

Le master professionnel est, quant à lui, une voie royale vers le monde de l'entreprise. Les spécialisations sont vastes et ouvrent la voie notamment à des fonctions dans le commerce, le marketing, la finance, l'audit, les ressources humaines...

Résultat du match : master professionnel 5 / master recherche 3

Aux termes d'un match relativement équilibré, le master professionnel sort gagnant de cette opposition, grâce à des débouchés plus variés et à l'encadrement apporté par les entreprises. Pour autant, si vous vous sentez l'âme d'un enseignant ou d'un chercheur, il ne faut pas hésiter : le master recherche, première étape vers le doctorat, est fait pour vous !