Pour la troisième année consécutive, LVMH et Airbus figurent parmi les entreprises préférées des étudiants en école de commerce et en école d’ingénieurs.

Après cinq années passées dans les grandes écoles, les futurs commerciaux et ingénieurs rêvent tous d’intégrer de grandes entreprises. Parmi elles, Google, Air France ou encore Apple. Cette année encore, les géants de l’aéronautique, pour les ingénieurs et ceux du luxe, pour les commerciaux continuent à faire rêver les jeunes diplômés.

L’aéronautique et l’informatique en tête

Fidèle à son prestige en matière d’ingénierie, Airbus arrive une nouvelle fois sur la première place du podium des entreprises préférées des étudiants en écoles d’ingénieurs. En effet, le domaine de l’aéronautique reste particulièrement apprécié : cinq entreprises du secteur font partie du top 10. Avec notamment l’arrivée de géants en la matière comme Vinci et Air France, qui intègrent la huitième et neuvième place. 

Les entreprises du secteur de l’énergie semblent quant à elles avoir de moins en moins la cote auprès des étudiants. EDF perd quatre places par rapport à 2017, Engie et Total quittent le classement, au profit du domaine informatique, de plus en plus plébiscité par les étudiants d’école d’ingénieurs.

Figure emblématique du classement, Google conserve sa deuxième place. Deux grandes sociétés entrent également dans le top 10 : Apple qui prend la sixième place et Microsoft, tout juste dixième.

Google perd sa première place chez les commerciaux

A l’inverse, les étudiants en école de commerce boudent de plus en plus le domaine de l’informatique. Entreprise préférée des commerciaux en 2017, Google redescend à la troisième marche du podium. Tout comme Apple qui perd une place, au profit de l’entreprise de haute-couture Chanel qui remonte à la quatrième place du classement.

D’ailleurs, cette année, le luxe est incontestablement celui qui remporte toutes les mises. Le leader mondial de l’industrie du luxe LVMH et le géant des produits cosmétiques, L’Oréal arrivent en tête.

Un autre poids dans l’économie mondiale semble également se démarquer. L’entreprise de e-commerce, Amazon, entre pour la première fois dans le top 10. Et évince ainsi deux jeunes entreprises françaises telles que Michel et Augustin, la célèbre marque de biscuits, ou Blablacar, la première plateforme de covoiturage.


*D’après une enquête Universum, réalisée entre octobre 2017 et février 2018 auprès de 21 0302 étudiants d’écoles de commerce et 14 786 étudiants en écoles d’ingénieurs