Le mercredi, c'est le jour de la traditionnelle sortie des films de la semaine au cinéma. A l'affiche aujourd'hui : "The Sessions" de Ben Lewin, qui aborde notamment le métier de psychothérapeute. L'occasion pour Orientations d'aborder cette profession qui, jusqu'à peu encore, était relativement controversée...

Affiche du film Affiche du film
Affiche du film "The Sessions"

Cette semaine, c'est dans la vie de Mark O'Brian que nous transporte le film The Sessions. Touché par la polio durant son enfance, Mark passe tout son temps cloué au lit dans un poumon d'acier. Décidant de prendre sa vie en main, il rédige une annonce pour rencontrer une femme. Cependant, avant toute relation, il lui faut combler son manque de pratique en matière amoureuse. Cheryl, psychothérapeute, entre alors en jeu pour le guider dans son éveil corporel. C'est ainsi l'occasion pour Orientations de s'intéresser de plus près à cette profession relativement méconnue.

Un métier aux multiples facettes

Le métier de psychothérapeute a longtemps demeuré controversé. En effet, jusqu'en 2010, date de la mise en application de la "loi Accoyer", n'importe qui pouvait effectivement se déclarer psychothérapeute sans même posséder le diplôme adéquat. Ce métier ne relève cependant pas de l'aléatoire, et demande à son praticien de solides connaissances en psychologie notamment. Car la mission principale du psychothérapeute réside dans son rapport au patient et dans l'aide qu'il est susceptible d'apporter à ce dernier.

Qu'il soit psychiatre (diplômé en médecine) ou psychologue (diplômé en université de psychologie), le psychothérapeute soutient le patient et l'aide à traverser des problèmes existentiels. Phobies, traumatismes, dépressions, obsessions ou pathologies plus importantes sont autant de malaises que la psychothérapie tente au mieux d'atténuer voire d'éliminer.

Il faut noter au passage qu'il n'existe pas un seul type de psychothérapeute : plusieurs spécialités peuvent être différenciées. La méthode qui reste la plus connue à ce jour est la psychanalyse, mais il est possible de trouver des thérapeutes spécialisés dans les troubles comportementaux (TOC), dans les traitements de groupes, dans les chocs post-traumatiques...

Les voies de l'inconscient

Peu de formations permettent d'accéder au statut de psychothérapeute, statut décerné par les universités. La voie royale demeure les études de médecine. L'étudiant devra alors aller au terme du troisième cycle, ce qui correspond tout de même à 10 ans d'études !

Pour ceux dont les concours ou la durée de l'enseignement pourraient effrayer, il reste la possibilité d'intégrer une université de psychologie. Il est alors possible, au terme de la cinquième année et après avoir effectué cinq mois de stages au minimum, d'obtenir le titre de psychothérapeute.

Une rémunération variable

Pour les praticiens libéraux, le salaire varie entre 1 500 et 4 000 euros bruts par mois. La rémunération est en effet relativement différente suivant que le thérapeute évolue en milieu hospitalier ou à son compte.