APB 2018 ne s’appellera pas APB 2018. Mais en attendant l’officialisation de son nouveau nom, on en sait déjà plus sur le calendrier de l’année de terminale 2017 – 2018.

Cette année sera charnière pour les terminales. La nouvelle formule d’APB sera installée courant janvier 2018 pour sa première mise en service. Et les futurs candidats au baccalauréat devront s’habituer à un calendrier légèrement différent que les élèves des années précédentes.

Novembre à décembre 2017 - Information

Avant Noël, les élèves sont en phase d’information. Début décembre sera ainsi organisée la 1e semaine de l’orientation.

C’est aussi pendant cette période que se tiendra la conseil de classe du 1e trimestre, lors duquel les professeurs pourront émettre des conseils et des recommandations d’orientation. 

Janvier 2018 - Ouverture de la plateforme

C’est le 15 janvier 2018 que la nouvelle plateforme imaginée par la ministère de l’Enseignement supérieur ouvrira enfin ses portes aux élèves de terminale, qui pourront commencer à y remplir leurs dossiers et renseigner leurs vœux. 

Bien entendu, le 2e trimestre sera également une période d’information sur l’orientation et les offres de formation. 

Fin mars – Clôture des vœux 

Comme les années précédentes, les candidats ont jusqu’à fin mars pour formuler leurs vœux sur la plateforme d’affectation.

Deux changements notables pour cette année : le nombre maximum de vœux passe de 24 à 10, et ceux-ci ne seront plus classés par ordre de préférence. Les vœux seront examinés lors du conseil de classe du 2e trimestre. 

Au chef d’établissement d’émettre un avis pour chaque vœu et de transmettre les « fiches Avenir » aux universités et établissements du supérieurs concernés. 

Mai à septembre – Phase d’acceptation

En mai, après l’analyse des dossiers, les propositions des établissements seront publiées sur la plateforme. Pour les filières sélectives (CPGE, BTS, DUT, écoles de commerce et de management, écoles d’ingénieur, écoles spécialisées, etc…), les réponses seront « oui », « non » ou « en attente ». 

Dans les filières non-sélectives de l’université, les candidats recevront « oui », « oui, si » et « en attente ». Les acceptés sous condition devront se soumettre à un stage de remise à niveau ou suivre un programme de cours renforcés au cours de l’année. 

Dans les filières en tension, dont le nombre de places disponibles est inférieur au nombre de demande, une priorité sera donnée aux élèves dont le parcours et la motivation sont les plus adéquats. 

Cette phase d’inscription durera jusque la fin de l’été, avec une interruption pendant la période du  baccalauréat. 

Juillet à septembre – Phase complémentaire

Comme les années précédentes, une procédure complémentaire se tiendra au cours de l’été. Les dossiers des candidats n’ayant obtenu aucun de leurs vœux seront examinés par des commissions rectorales qui leur proposeront une formation.