Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire, vient de présenter les chiffres clés du bac 2012. C'est celui du nombre de candidats au bac professionnel qui ressort, affichant une hausse en raison de la réforme de 2008.

En tout, 703 059 candidats vont se présenter à l'épreuve du baccalauréat cette année, ce qui représente une augmentation globale de 6,9 % par rapport à la session 2011. Cette augmentation a notamment pour raison les bons chiffres du bac professionnel, qui affiche une hausse de 27,67% par rapport à l'année dernière, soit 219 973 inscrits ! Une dynamique à mettre notamment sur le compte de la réforme du bac professionnel, qui a désormais trois ans, et qui visait à généraliser le baccalauréat professionnel en trois ans.

Des spécialités qui attirent

Outre la généralisation de ce bac en trois ans, au lieu de quatre ans, le nombre de spécialités et la diversité des choix (commerce, électrotechnique, comptabilité...) pour les candidats est également une des raisons de ce boom. A noter aussi que dix nouvelles spécialités viennent enrichir le baccalauréat professionnel de cette année, parmi lesquelles "prothèse dentaire", "fonderie", ou encore "bio-industrie de transformation".

Un manque à gagner pour les filières technologiques

Face à ce boom de candidatures en filière professionnelle, la section technologique se retrouve "lésée" en effectifs encore cette année... En effet, suite à cette réforme des bacs pro, les deux filières se retrouvent d'avantage en concurrence. L'année dernière, les effectifs de la voie technologique avaient ainsi baissé de 4,85 %, soit 8 000 élèves en moins. Et, cette année, cette diminution est de l'ordre de 4,57 %, malgré la mise en place de nouveaux bacs pour cette filière - STI2D, STD2A et STL -, entrés en vigueur en 2011.