Illégal ou pas ? Selon l'avocat Florent Verdier, le décret de la sélection en master, publié par le gouvernement, ne respecte pas le Code de l'éducation. Il a déposé un recours devant le conseil d'Etat.

La sélection en master ne sera peut-être pas pour cette année. Alors que le gouvernement a publié un décret donnant la liste des mentions de masters autorisés à sélectionner entre la première et la deuxième année, un avocat considère que cette pratique reste illégale.

Sélection interdite au milieu du cycle master

Florent Verdier, avocat spécialisé dans les sélections en master, a déposé un recours devant le conseil d'Etat visant à contester le décret du gouvernement. « Ce décret est illégal car il n'est pas conforme au système LMD (licence, master, doctorat), a expliqué l'avocat à Educpros. Le master est un cycle, il n'est pas possible de sélectionner au milieu ». 

Lire aussi Certains masters 2 seront autorisés à sélectionner leurs étudiants

Feuilleton juridique

Affirmant que « le ministère lui-même reconnaît de toute façon que la situation est bancale », Florent Verdier espère que le doute concernant la légalité ou non de ce décret sera levé d'ici l'été. La sélection en master semble en tout cas s'être engagée dans un long feuilleton juridique.