Des propositions seront faites aux ministères Agnès Buzyn et Frédérique Vidal d’ici fin novembre.

La concertation est lancée ! Alors qu’Emmanuel Macron a promis de supprimer le numerus clausus en Paces, les discussions entre les ministères et les instances concernés ont démarré la semaine dernière. Leur objectif : apporter des précisions sur la réforme de la première année commune aux études de santé (Paces) « d’ici la fin du mois de novembre ».

Scénario opérationnel 

Cette concertation est pilotée par le professeur Jean-Paul Saint-André, ancien président de l’université d’Angers, et regroupe « l’ensemble des acteurs de formations de santé ». La ministre de la santé Agnès Buzyn et la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal y participe également. 

D’ici fin novembre, ces discussions devraient donc permettre de « présenter un scénario opérationnel permettant une mise en œuvre de ces réformes majeures pour l’année universitaire 2018-2019 », précise un communiqué commun aux deux ministères.