L'association Droits des lycéens saisit la Cada. Alors qu'elle attend toujours la publication de l'algorithme d'APB, elle n'a toujours reçu aucune réponse de l'administration. Cette nouvelle démarche pourrait mener vers une procédure juridique. 

L'algorithme d'APB continue de créer des émules. Un mois après avoir demandé publiquement que « les critères de l'algorithme du dispositif APB soient rendus publics », l'association Droits des lycéens, n'ayant reçu « aucune réponse de l'administration », a décidé de saisir la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada).

« Refus implicite de donner une réponse »

« Au bout d'un mois, nous pouvons considérer qu'il y a un refus implicite de l'administration de nous donner une réponse, explique Clément Baillon, président de l'association, à Diplomeo. En saisissant la Cada, celle-ci nous rendra un avis dans lequel elle nous dira si oui ou non, l'administration doit nous transmettre ces dossiers. »

Si l'élève de terminale se dit « plutôt confiant sur [leurs] chances d'avoir un avis positif », le délai de la procédure l'inquiète : « La Cada rend généralement son avis au bout d'un mois. Et l'administration n'étant pas obligé de suivre l'avis de la commission, elle peut très bien refuser. Dans ce cas-là, nous devrons aller au tribunal administratif. » Et une victoire de l'association serait trop tardive vis-à-vis du calendrier des élèves, qui seront déjà affectés à leur deuxième ou troisième vœux. 

Lire aussi Une asso lycéenne demande de rendre public l'algorithme d'APB

APB soupçonnée d'illégalité

Le 30 mars dernier, l'association « Droits des lycées », avait adressé une lettre, par l'intermédiaire de son avocat, au directeur du programme APB pour rendre publics les critères de l'algorithme de la plateforme. L'association soupçonne en effet la formule d'être en partie illégale, car elle ne prendrait pas en compte la situation familiale du candidat. 

En décembre 2015, Thierry Mandon, secrétaire d'Etat en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche, avait pourtant déclaré : « Nous allons dévoiler l'un des secrets défense les mieux gardés : l'algorithme d'APB ! »