Créée et produite par Jean Marie Boursicot depuis les années 80, La Nuit des Publivores® est un spectacle présent dans plus de 40 pays, qui célèbre la production publicitaire d'une soixantaine de nationalités. C'est l'occasion d'ouvrir une fenêtre cathodique sur le monde et de s'imprégner pendant six heures d'ambiances russes, asiatiques, africaines, sud-américaines, de découvrir des spots Mongols, Irakiens, et même en Indien Guarani ! L'occasion pour Orientations de présenter les différents métiers de la publicité.

Site de la Nuit des Publivores Site de la Nuit des Publivores
Capture d'écran du site de la Nuit des Publivores

Directeur de création publicitaire

Collectionneur d'image et créatif, le directeur de création publicitaire doit allier imagination, sens de l'adaptation et respect des impératifs. Il est en prise directe avec la société pour comprendre le public, cible finale de sa création.

Il peut travailler en agence de publicité, dans l'audiovisuel, en maison d'édition, en agence de communication ou de marketing. Et il est en étroite collaboration avec des graphistes, des fabricants et ses clients. L'esprit aux aguets, il doit avoir l'œil partout et se tenir au fait des évolutions techniques pour que son message soit adapté à chaque cible.

La formation

Une formation aux arts graphiques est conseillée. Cela peut être un Brevet technique spécialisé des industries graphiques, école de dessin publicitaire, beaux-arts ou arts décoratifs. Ces formations sont accessibles à partir d'un bac+2 mais accéder à un poste de directeur de création publicitaire nécessite plusieurs années d'expérience.

Le salaire

Environ 2 500 euros nets par mois pour un débutant.

Chef de publicité en agence

La fonction du chef de publicité dépend de la taille de l'agence pour laquelle il travaille. Dans une petite structure, il prend connaissance directement des besoins du client, le conseille puis transmet à son équipe le processus de pilotage du projet. Il est en quelque sorte un organisateur et un gestionnaire dont le dynamisme, le savoir-être, l'imagination, le sens commercial et la rigueur savent guider les équipes et les annonceurs.

Dans une grande structure, le chef de publicité est l'interface entre le service marketing ou communication de l'annonceur et son agence. Il orchestre alors la réalisation des travaux tout en ménageant les obligations hiérarchiques qui peuvent freiner parfois la rapidité de son travail. Ses compétences sont proches de celles d'un producteur de cinéma qui supervise un budget et les équipes de travail mais qui assure aussi la qualité et la vente de la production de son agence.

Définir une cible pour réussir

Quelle que soit la taille de l'agence, toutes cherchent à définir avec précision la cible de leur stratégie de communication et à confronter leurs projets à ceux de la concurrence. Et dès que le chef de pub détient ces informations, il peut travailler efficacement et éviter l'écueil du déjà vu.

La formation

Les titulaires d'un diplôme de grande école de commerce, de Sciences-Po et du CELSA sont particulièrement recherchés. Côté parcours universitaires, les masters professionnels Gestion option Marketing, Information et communication, Marketing et communication et Marketing et communication des entreprises offrent eux aussi de réelles possibilités de recrutement. A noter que ce dernier master professionnel peut se faire en apprentissage !

Planneur stratégique

Le planneur stratégique est un métier nouveau. C'est un professionnel capable de prendre du recul pour réfléchir sur une marque et sa cible. Très observateur, il est aussi un enquêteur et un analyste, qui sait prendre la température de son temps. Enfin, le planneur stratégique doit ordonner, synthétiser et rendre compte de ses idées de manière claire à son équipe.

Sa mission repose sur les trois axes de la réflexion publicitaire : la marque, la création et le consommateur. Le planneur doit donc appréhender la marque en profondeur : son origine, son identité, ses concurrents... pour cerner la problématique marketing. Mais il se doit aussi de comprendre les aspirations des consommateurs sans qui une marque ne serait rien. Enfin, le pôle création est le plus important, puisqu'il concerne le message publicitaire.

La formation

Il n'existe aucune formation spécifique au métier de planneur stratégique. Ici tout est question d'état d'esprit plutôt que de diplôme. Après le bac, il est possible de commencer par une licence de lettres ou en sciences humaines ou par deux ans de classes préparatoires aux grandes écoles. Et sinon intégrer une école de publicité ou de commerce constitue une bonne solution pour acquérir des bases solides.

Média planner

La page de pub télé placée à la mi-temps du Superbowl et qui va être vue par des millions de gens, est le plus beau coup possible dans la carrière d'un média planner. Sa mission est de  décider de l'heure à laquelle passe une pub sur telle chaîne de télévision ou encore de l'emplacement d'une affiche dans la rue à tel ou tel endroit.

Il est là pour établir un plan média afin d'optimiser la communication d'une marque ou d'un produit. Le média planner sait informer, communiquer, gérer et négocier tout en étant créatif. Des capacités d'adaptation aux exigences des annonceurs et la capacité à travailler dans l'urgence sont également vivement recommandées.

Objectif : toucher l'éventail de consommateurs potentiels le plus large possible et booster le chiffre d'affaire de l'annonceur tout en lui faisant prendre un minimum de risques.

La formation

Après le bac, un premier cycle en communication, BTS Communication visuelle, DUT Information communication, complété par un cursus en marketing ou publicité peut convenir à condition de choisir sa Licence pro ou son Master dans le domaine du marketing ou de la publicité.

Toutefois, la voie la plus adaptée  reste l'école de commerce avec une spécialisation communication-marketing, ou une filière d'ingénieur avec un enseignement de base en statistiques et mathématiques.