En ce 5 mai 2014, les sages-femmes se mobilisent dans le monde entier. Et pour cause : c'est la journée mondiale de la sage-femme. A cette occasion, Orientations a décidé de vous présenter cette profession en mal de reconnaissance.

On ne choisit pas le métier de sage-femme par hasard, mais par vocation. Les connaissances médicales sont aussi importantes que les qualités humaines. D'autant que, avant d'aider une femme enceinte à mettre au monde son enfant, le rôle de la sage-femme est de rassurer la future maman, et de la préparer du mieux possible à un des plus beaux moments de sa vie : l'accouchement. Pour exercer cette fonction, il faut donc avoir le goût des contacts humains, un sens psychologique, une grande résistance physique et nerveuse ainsi qu'une capacité d'écoute...

Un métier également masculin

Willy Belhassen est un des pionniers de la gente masculine à exercer un métier, traditionnellement destiné au sexe féminin. Il accompagne ainsi des femmes enceintes avant, pendant et après leur accouchement. "Le fait que je sois un homme simplifie la prise de contact avec les femmes. Dans les cours de préparation à l'accouchement, certaines me disent 'on a l'impression que vous avez déjà accouché'."

Aujourd'hui, Willy est installé dans un cabinet dans le sud de Paris. "Les femmes enceintes viennent nous voir par le bouche-à-oreille. Comme j'assure un suivi personnalisé, je dois bien m'organiser. Mes vacances sont programmées un an à l'avance en fonction des dates d'accouchement de mes patientes." Pas question pour Willy d'avoir cinq grossesses à terme dans la même semaine car, dès qu'une patiente perd les eaux, il annule ses rendez-vous à son cabinet et accourt !

La formation pour devenir sage-femme

Le diplôme d'Etat (DE) de sage-femme est obligatoire pour exercer le métier. Il se prépare dans des écoles spécialisées agréées par le ministère de la Santé. Mais, avant d'intégrer une telle école, il faut passer le concours commun aux deux professions médicales : médecin et chirurgien-dentiste. L'université de médecine est ouverte à tous les bacheliers. Cela dit, ceux qui possèdent un bac scientifique ont nettement plus de chances de franchir le cap de la première année. Une fois cet obstacle passé, l'enseignement spécifique de sage-femme commence, avec une grande place accordée aux enseignements pratiques et cliniques.

Le salaire d'une sage-femme

Une sage-femme débutante perçoit environ 1 700 euros nets par mois, tandis qu'une professionnelle expérimentée peut gagner jusqu'à 2 750 euros.