La génération Z représente les jeunes nés à partir de 1995. Et donc la prochaine génération de jeunes travailleurs. Selon une étude menée par Swiss Education Group, un groupement de cinq écoles hôtelières suisses, cette nouvelle génération est ultra connectée et peine à se concentrer.

Alexandra Broennimann, l’auteur de l’étude, n’hésite pas à comparer le téléphone portable à « une extension » du corps des jeunes Z. Les deux tiers d’entre eux précisent d’ailleurs que sans ce téléphone, ils se sentiraient non seulement moins heureux, mais aussi moins productifs. 

6 activités sur 10 sont partagées sur les réseaux sociaux

Concrètement, le mobile fait partie intégrante de la vie des Z : 70 % d’entre eux reconnaissent communiquer plus en ligne que dans la vie réelle. Six activités sur dix sont par ailleurs partagés sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse de Snapchat, Twitter, Facebook ou encore Instagram. « C’est comme si l’événement réel n’avait pas eu lieu tant qu’il n’est pas affiché dans les réseaux sociaux et validé par la communauté en ligne », analyse Alexandra Broennimann. 

Effet smartphone ou pas, la capacité de concentration des jeunes Z est très faible. En situation passive, ils ne sont attentifs que huit secondes ! Et si le sujet ou l’activité les intéresse, ils y consacreront 12 minutes avant de porter leur attention sur autre chose. 

Adapter l'enseignement et le management

L’étude apporte aussi des enseignements concernant la perception des Z face à la vie professionnelle : 70 % d’entre eux pensent que travailler dur et avoir beaucoup d’argent est un signe de réussite. 

Si cette étude, réalisée auprès de 3 000 jeunes étudiant en Suisse, ne représente pas forcément la population française, elle permet toutefois d’apporter quelques conseils concernant leur enseignement et leur management :

  • Les responsabiliser (autonomie)
  • Opter pour le numérique et des cycles d’apprentissages plus courts
  • Travailler en équipe
  • Leur donner l’occasion de s’engager dans des défis stimulants

Portrait de la génération Z

© Swiss Education Group © Swiss Education Group