Après plusieurs mois de discussions, c'est l'Université Paris Sorbonne-Paris IV qui a été désignée pour porter la future école supérieure du professorat et de l'éducation (ÉSPÉ). Un partenariat qui confirme la volonté des présidents des universités de se mettre au service de la formation des enseignants.

Le conseil d'administration de l'école supérieure du professorat et de l'éducation (ÉSPÉ) sera présidé par Frédéric Dardel, le président de l'Université Paris Descartes-Paris V. Ce dernier a été désigné pour siéger en qualité de personnalité extérieure. A noter que le nom du premier directeur de l'ÉSPÉ sera proposé par l'Université de Paris Sorbonne.

Création d'un conseil académique de suivi

Le recteur de l'académie de Paris devrait par ailleurs proposer aux ministres de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, la création d'un conseil académique de suivi. Placé sous sa présidence, ce conseil fera le point - une à deux fois par an - sur le fonctionnement et l'utilisation des moyens affectés à l'ÉSPÉ de Paris.

A noter que des groupes de travail ont été mis en place par les universités et l'académie de Paris, afin de coordonner le dépôt des dossiers de pré-projets d'accréditation de l'ESPE, dont la date butoir est fixée au 28 février prochain.