La qualité des formations françaises est ce qui attire le plus les étudiants étrangers.

Plus de neuf étudiants sur dix se disent satisfaits de leur séjour en France. Ils sont 92 % à la recommander comme destination d’études. Ces chiffres augmentent de deux points par rapport à 2011. D’après une enquête de Campus France, deux tiers des étudiants étrangers estiment que la France est plus attractive qu’avant, devant l’Allemagne, les Etats-Unis ou encore le Royaume-Uni.

Réponses à la question "Chacun des pays suivants vous paraît-il plus attractif qu’avant, moins attractif qu’avant ou ni plus ni moins attractif qu’avant pour les étudiants étrangers ? " © Campus France

Une attractivité culturelle

La France bénéficie de nombreux atouts, notamment culturels. Près de huit étudiants sur dix citent le rayonnement culturel comme principal facteur d’attractivité. Ils sont également 90 % à percevoir la France comme un pays intellectuel, scientifique et riche d’une histoire prestigieuse.

Les étudiants étrangers privilégient aussi la France pour des raisons scolaires. Près de la moitié des sondés apprécient la qualité de leur formation. La connaissance de la langue française (41 %), la réputation des établissements (34 %) et la valeur des diplômes (32 %) font également partie des critères de choix.

Ce qui attire les étudiants étrangers. © Campus France Ce qui attire les étudiants étrangers. © Campus France

Des logements trop chers

En revanche, la France a encore quelques efforts à faire. Deux étudiants sur cinq se disent insatisfaits par le coût de la vie, 46 % regrettent la difficulté des procédures administratives et 44 % critiquent le coût des logements.

Mais la France ne sait pas garder ses talents étrangers. Si plus de huit étudiants sur dix souhaitent avoir leur première expérience professionnelle en France, seuls 22 % y parviennent.

Les points négatifs selon les pays. © Campus France Les points négatifs selon les pays. © Campus France

*Enquête de Campus France, réalisée du 10 juillet au 26 octobre 2017, sur un panel de 14 245 étudiants étrangers qui ont l’intention de venir étudier en France, qui étudient en France ou qui ont fait leurs études en France