Environ 8 000 étudiants de l’Urca ne peuvent pas aller en cours ce lundi matin.

Les cours de l’université de Reims sont suspendus « jusqu’à nouvel ordre ». Hier dimanche 17 septembre, Guillaume Gellé, président de l’université de Reims Champagne-Ardenne a publié un arrêté annonçant que « l’accès aux locaux de l’université situés sur le campus Croix-Rouge est interdit jusqu’à rétablissement des conditions de sécurité ». 

L’université va porter plainte

En cause, l’installation sur le campus « d’une quarantaine de migrants et de demandeurs d’asile », selon une source de l’AFP. Guillaume Gellé a déclaré sur France Bleu Champagne-Ardenne que « la sécurité du domaine universitaire » n’est plus assurée. L’université compte porter plainte pour occupation illégale du domaine privé de l’Etat.

L’Unef appelle à la solidarité

En réaction à cet arrêté, le département Reims – Champagne-Ardenne de l’Unef a expliqué, dans un communiqué, qu’ « il a été collectivement décidé de déménager ces familles sur le campus Croix-Rouge de l’Urca », après qu’ils ont été « à nouveau poussés à quitter leurs abris de fortunes » du parc Saint John Perse. Le syndicat étudiant appelle à la solidarité envers ces réfugiés. 

La fermeture de ce campus concerne 8 000 étudiants de l’université de Reims Champagne-Ardenne.