L'ECTEI, devenu officiellement IT Paris Eiffel il y a peu, vient de débuter son processus d'internationalisation. L'école d'informatique vient en effet de signer un partenariat avec Ajou University, établissement situé près de Séoul, en Corée du Sud.

Après son récent changement de nom, l'IT Paris Eiffel s'attèle désormais à son ambition d'internationalisation. L'école d'informatique du groupe ECE vient ainsi de signer un accord avec l'Ajou University, basée en Corée du Sud, où l'établissement entend innover et se tourner en tout premier lieu.

Un enseignement entièrement en anglais

Pour ce premier partenariat asiatique, l'IT Paris Eiffel a vu grand, puisque l'école va permettre à ses étudiants en troisième année du Bachelor Technologique International de partir étudier au sein d'une université coréenne incontournable. L'Ajou University est en effet basée à Suwon, cité située à une trentaine de kilomètres de Séoul, et où se trouve le site de production de Samsung Electronics. L'université compte plus de 14 000 étudiants sur son campus.

Pour partir, les étudiants n'auront pas besoin de parler le coréen. "Les étudiants de l'IT Paris Eiffel suivront des enseignements entièrement dispensés en anglais dans de nombreux domaines", explique l'école dans un communiqué, qui rappelle que "bénéficier d'une expérience à l'étranger fait partie des bases de la pédagogie de l'IT Paris Eiffel". Avant de s'envoler pour la Corée du Sud, les étudiants du bachelor devront préparer leur départ durant les deux premières années. Une certification au TOEFL, TOEIC, ou IELTS sera en effet obligatoire.

Une préparation à l'international

"L'école prépare tout au long du cursus ses élèves à travailler dans un contexte international", souligne également l'établissement. Et ce séjour d'une année scolaire sera un sérieux atout sur le CV des étudiants qui participeront à cette expérience. Ils pourront non seulement apprendre de nouvelles méthodes de travail, mais également s'enrichir culturellement. D'autant que les élèves seront bilingues à leur retour, et capables de travailler dans un contexte international, "deux critères très demandés aujourd'hui par les entreprises", souligne encore l'école d'informatique et de management.