Bonne nouvelle du côté des longues études : trois ans après l’obtention d’un doctorat, plus de neuf diplômés sur 10 sont en poste, dont la majorité en CDI.

Plus de neuf docteurs sur 10 occupent un emploi trois ans après leur diplôme. Selon le dernier baromètre d’Adoc Talent Management, 92 % des docteurs diplômés en 2013 étaient en poste au printemps 2016. Un taux d’insertion qui progresse favorablement, puisque du même échantillon, ils étaient 81 % en 2014.

Moins d’embauche dans le public, mais plus de CDI

Parmi eux, plus d’un sur deux (54 %) occupe un emploi à durée indéterminée (en CDI ou titulaire dans la fonction publique). Une situation qui s’est très clairement améliorée depuis 2014 (37 %), particulièrement dans le secteur public, avec + 24 % d’emplois à durée indéterminée. Pour autant, les docteurs rejoignent moins le secteur public : ils sont 63 % en 2016, contre 69 % en 2014.

L’étude montre également que l’étranger est porteur pour les diplômés d’un doctorat. En 2016, 42 % des diplômés de 2013 travaillent ainsi à l’étranger (40 % en 2014). Un phénomène qui s’explique principalement par des raisons personnelles. Plus d’un docteur diplômé en 2013 sur trois (37 %) est de nationalité étrangère, et de nombreux d’entre eux choisissent de travailler dans le pays où ils ont démarré leur études (62 % en Amérique du Nord, 60 % en Afrique).

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 2 229 docteurs.