L'Institut Européen de Journalisme s'apprête à lancer un mastère journalisme 2.0 à Londres. L'occasion d'apprendre à évoluer dans l'univers des nouvelles techniques et technologies de communication en version bilingue.

Une école professionnalisante qui aborde tous les médias : voici la définition souhaitée de l'Institut Européen de Journalisme. Déjà présente à Paris, Marseille et Londres, l'école de journalisme va proposer un nouveau "mastère" dans la capitale britannique. Avec, à la clé, une polyvalence accrue pour des étudiants déjà formés par des professionnels, puisqu'ils peuvent désormais être bilingues !

Être formé au web 2.0 du côté de Londres

Être journaliste web 2.0, c'est appréhender directement le futur du journalisme. Aujourd'hui, la profession connaît des chamboulements sans précédent, et le journaliste doit être capable de communiquer via les réseaux sociaux, s'adapter à son public, être à l'aise avec l'audiovisuel,...

Des pratiques que l'étudiant peut acquérir à l'IEJ-London. Les cours, dispensés par des anciens de la BBC, ne se concentrent en effet pas uniquement sur l'écriture, mais également sur le management dans l'impression de médias digitaux, la communication digitale, l'audiovisuel,... Autre point abordé : l'étude de l'éthique et des lois relatives au journalisme en Angleterre.

"Pour les langues, mais également les partages de visions, de cultures, nous avons développé les échanges", souligne Franck Papazian, président de MediaSchool group. "Nos étudiants avaient besoin de continuité, sans césure", ajoute-t-il. Une immersion possible pour les étudiants, qui bénéficient des services de l'University of the Arts London.

Pour ceux qui auraient peur de ne pas comprendre les cours intégralement donnés en anglais, pas de panique : deux semaines de remise à niveau sont offertes par l'école. A noter également que les frais de scolarité s'élèvent à 7 500 £ (9 775 euros) : ils sont de ce fait plus élevés que les autres écoles de l'IEJ, mais se justifient par le coût très cher de la vie londonienne...

25 semaines de cours et 4 mois de stage

Les cours sont répartis sur 25 semaines, suivis de quatre mois minimum de stage. Ce dernier peut être effectué à mi-temps, les cours n'ayant lieu que le matin ou l'après-midi. "Nous voulions permettre à nos étudiants d'être capables de devenir des journalistes web 2.0 en anglais", explique Anne Pflimlin, directrice de l'école londonienne. Une volonté qui se traduit par l'utilisation de matériel de pointe, comme des caméras et des studios de télévision. En revanche, l'alternance n'est pas possible : culturellement, elle n'est pas encore ancrée en Angleterre...

Pour le stage, par contre, personne n'y coupe. D'autant que l'école aide à trouver le poste qui correspond au profil du candidat, si besoin est. Il peut être réalisé en Angleterre ou en France. Mais attention : pour les stages en Angleterre, ils ne sont pas rémunérés, et les étudiants doivent s'enregistrer dans une base de données, suivant le processus requis par le gouvernement. Ces stages au pays de Shakespeare peuvent cependant donner lieu à une embauche !