L'association Enactus révèle que de plus en plus d'étudiants, issus aussi d'écoles de commerce, d'ingénieurs ou d'universités, ont décidé de s'impliquer dans l'entreprenariat social.

L'entreprenariat social étudiant connaît un fort développement. L'association internationale Enactus vient en effet de publier un état des lieux inédit de l'entrepreneuriat social étudiant en France, soulignant notamment l'attrait croissant des jeunes pour cette activité.

2,5 fois plus d'étudiants impliqués en 10 ans

Inconnu en France il y a encore une dizaine d'année, l'entreprenariat social implique plus d'un millier d'étudiants désormais, contre 374 en 2002. Il ne cesse donc de séduire les jeunes, tout particulièrement les 18-25 ans. "Conciliant utilité sociale et efficacité économique, l'entrepreneuriat social replace l'homme au cœur du processus économique et ajoute du sens à ses projets. Depuis dix ans, les étudiants se reconnaissent de plus en plus dans cet engagement et le programme Enactus leur permet à la fois d'oser innover sur le terrain, de rejoindre une aventure humaine tout en consolidant leur parcours professionnel", explique Aymeric Marmorat, Directeur Exécutif d'Enactus France.

Issus essentiellement d'écoles de commerce

L'état des lieux d'Enactus révèle également que l'âge moyen des étudiants entrepreneurs sociaux est de 21 ans. Et, en ce qui concerne le niveau d'études, il s'agit majoritairement des étudiants qui sont en licence 3 ou master 1 (pour un peu plus de la moitié d'entre eux, soit 60 %).

A noter enfin que la majorité des jeunes impliqués dans Enactus étaient jusqu'à récemment issus d'écoles de commerce et de management. Mais les étudiants provenant d'universités ou d'écoles d'ingénieurs sont de plus en plus nombreux, et représentent désormais la moitié de ceux du programme, soit 15 établissements sur 30 au total.