L'ENSM a échoué à se reformer et affiche un important déficit. Conséquence : son président vient de démissionner, rapporte le site Drakkar Online.

Le président de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), Eudes Riblier, a démissionné du conseil d'administration de l'établissement, quelques jours seulement après que l'Etat ait décidé de limoger son directeur général, Henri Poisson.

Deux ans après sa création, issue de la fusion des Ecoles Nationales de la Marine Marchande (ENMM) de Saint Malo, Nantes, le Havre et Marseille, l'ENSM affiche en effet un déficit structurel de plus d'un million d'euros.

Un projet ambitieux... qui a échoué

La création de l'ENSM visait à former des officiers de la marine marchande, diplômé du titre d'ingénieur et dont la formation serait inscrite dans le schéma européen LMD. La direction a échoué à gérer la nouvelle entité, et un récent rapport a conclu à une "défaillance managériale".

Le ministère délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche doit nommer un nouveau directeur courant octobre. L'intérim est, d'ici là, assuré par le secrétaire général de l'ENSM, Christian Horgues.